Rouleaux de printemps à ma façon. Ail des ours, courgettes & cie.

2

9

Vive l’ail des ours ! La saison bat son plein.

        Cette plante pousse dans les sous bois frais, au mois d’avril.

Son léger parfum d’ail et son goût végétal font de l’ail des ours une herbe aromatique magique.
Elle se cuisine en pesto, en infusion, salade fraîche, en soupe avec des orties..
Ici je vous propose une recette de rouleaux de printemps végétariens, avec ce petit goût d’ail, c’est délicieux !

En plus de ses qualités gustatives, l’ail des ours est considéré comme un « alicament » tant ses vertus sont nombreuses & efficaces.
Plus doux que l’ail commun, il est tout autant chargé en vitamine C, sélénium et acides aminés sulfurés (préviennent les cancers).
Grâce à ses composés sulfurés, il est vermifuge, excellent dépuratif & diurétique.
Très apprécié pour les cures dépuratives avec le pissenlit, il est aussi antiseptique et stimulant.
Enfin, c’est un très bon « chélateur » c’est à dire qu’il est utile en cas d’intoxication des métaux lourds (aluminium, plomb..). On peut d’ailleurs dans ce dernier cas l’associer à la coriandre.

Ses fleurs sont blanches et fragiles et ses feuilles longues & vertes foncées. Attention à ne pas le confondre avec le muguet 🙂

 

8

Lire la suite »

Salade fraîche de printemps

1

« La fantaisie est un éternel printemps » a dit Friedrich Von Schiller.

La cuisine est un terrain de jeu parfait pour exercer sa créativité, sa fantaisie, tester, goûter, jouer avec les goûts & les couleurs.

Aujourd’hui voici une recette de salade printanière, pleine d’herbes de saison, que vous trouverez facilement sur un marché biologique de votre ville/village ou bien même dans la campagne ou le jardin de votre mamie

Les maraîchers regorgent d’herbes & de pousses à cette saison, ail des ours, oseille, épinard, petite salade, roquette.. 

A vous de sélectionner cette verdure, et voici en plus quelques ingrédients à rajouter, ainsi qu’une petite vinaigrette pour une jolie salade.

Lire la suite »

Salade concombre – hysope – feta – cébettes – champignons & petits pois

3

 

Le temps passe si vite, on fait des choses, des projets qui se concrétisent, on travaille, on a même pas le temps d’attendre, on se repose mais on attend jamais, on ne se rend jamais compte du moment présent, du vrai instant. On a toujours quelque chose en tête. Même ceux qui attendent le grand amour le cherchent en vérité.

Mais malgré tout, il faut toujours essayer de prendre le temps. Pour se faire une jolie salade par exemple ! Car c’est dans ces petits moments là, au marché, dans votre cuisine puis devant votre assiette que vous vous recentrerez sur vos émotions, sur vous et vos proches.

Comme vous ces temps ci les jours passent à une allure faramineuse pour moi. L’autre jour je me suis fait une simple salade, avec des produits qui me plaisaient, de saison, verts, beaux, crus, je l’ai partagée avec amour, et cette simplicité m’a fait beaucoup de bien.

ESSAYEZ ❤

2

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 grand concombre
  • 50g de feta
  • 4 poignées de petits pois frais
  • De l’hysope -un petit arbrisseau au joli goût anisé (ingrédients de la chartreuse !)-
  • 8 tiges de cébettes
  • 4 beaux champignons de Paris
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • 1 cuillère à café de vinaigre balsamique
  • 1 cuillère à café de vinaigre de cidre
  • sel & poivre

A l’aide d’un économe, d’un rasoir ou d’une mandoline réalisez des tagliatelles de concombre.

Émincez les champignons & les cébettes, équeutez l’hysope.

Émulsionnez la vinaigrette et mélangez avec les tagliatelles, les champignons, les cébettes et les petits pois.

Dressez en rajoutant les fleurs d’hysope et la feta émiettée.

4

1bis

Naan – dip de chou fleur, pois chiches grillés & pesto de fanes de radis.

 

3

Voici une recette facile à préparer, sur place ou à emporter, chaque petite recette est indépendante, mais tout va très bien ensemble aussi !

Les pains naan indiens sont parfaits pour remplacer le pain français si on veut un peu de dépaysement, le dip de chou fleur rôti est une alternative au houmous & les pois chiche grillés curry-masala une petite trouvaille !

Quant au pesto de fanes, il est vrai que l’idée m’est venue après avoir acheté une jolie botte de radis et m’être dit qu’il était impossible de jeter les feuilles riches en fibres, vitamines A & C comme si de rien n’était ! Ainsi voici un pesto cru, vert & fort en goût végétal.

 

Pour 8 naans, rien de plus simple : 

  • 250g de farine de blé T55
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1/2 sachet de levure de boulangerie
  • 1 cuillère à café de bicarbonate
  • 1 cuillère à soupe de sucre blond
  • 1 yaourth nature ou 1 yaourth grec
  • Un peu lait, en fonction.

Mélangez les ingrédients secs puis le yaourth et le lait, pour avoir une pâte légèrement humide mais pas collante. Boulez puis réservez sous un torchon, pendant 45 min. Une fois poussée, divisez la pâte en 8 petites boules et laissez reposer encore 30 minutes. Aplatissez alors au rouleau à pâtisserie, finement, et faîtes dorer à la poêle avec de l’huile d’olive chaque face 1 à 2 minutes. Mangez chaud de préférence.

 

Dip de chou fleur rôti : 

  • 1 petit chou fleur
  • 2 gousses d’ail dégermées & écrasées
  • beurre demi sel

Allumez votre four à 180° & faites rôtir 30/40min le chou fleur coupé en deux avec quelques morceaux de beurres dessus, sel, poivre et l’ail en dessous. Le chou est cuit lorsque votre couteau s’y enfonce facilement. Il ne reste plus qu’à mixer (avec l’ail) & assaisonner !!!

On peut y tremper les naans, mais aussi des tortillas, gressini etc !

 

2

 

Pois chiches grillés curry-masala

 

  • Pois chiches rincés & égouttés
  • sel, poivre, curry & masala

Dans votre four à 180°, faîtes griller les pois chiches saupoudrés d’épices pendant environ 15 minutes. Bien surveiller. Quand ils sont secs et colorés alors c’est prêt !

Dans une salade ou à l’apéro c’est trop bon !

 

Pesto de fanes de radis

  • Les fanes d’une botte de radis
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • sel & poivre

A l’aide d’un mixer plongeant mixez les fanes et l’huile, vous obtiendrez une sorte de pesto crémeux fort en goût à tartiner ou à ajouter à vos pâtes, cakes etc !

 

1

 

Quinoa vert : légumes du printemps & baies de goji.

Voici un quinoa vert, plein de légumes riches en fibres & anti-oxydants accompagné de baies de goji, aussi appelée « fruit de la longévité » tant son pouvoir anti-oxydant est puissant.

Le quinoa est sans gluten & les légumes restent crus pour y puiser le meilleur d’eux même, pleins de vitamines.

3

Et si jamais vous êtes réticent à les manger ainsi car par exemple vous les digérez mal, alors dites vous que c’est en mangeant cru de temps en temps que votre système digestif s’habituera et redeviendra plus tolérant.

😊

Bref, un petite salade qui ne paie pas de mine mais qui fait bien l’affaire pour nos brunch ou nos lunch box de printemps !

Pour 4 personnes :

  • 200g de quinoa blanc
  • 150g d’haricots verts
  •  100g de petits pois
  • 1 bel oignon rose
  • 4 cuillères à soupe de baies de goji
  • Levure maltée en poudre
  • Sauge ananas ou menthe fraîche

La vinaigrette :

  • 1 cuillère à soupe de jus de 🍋
  •  2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
  •  6 cuillères à soupe de l’huile végétale de votre choix (ici colza & olive)
  • sel & poivre

Faites cuire le quinoa pendant 10 min quand l’eau salée devient bouillante, égouttez et refroidissez le.
Ciseler l’oignon & la menthe.
Coupez les haricots en petits morceaux.
Réalisez la vinaigrette.
Mélanger tous les ingrédients de la salade avec la vinaigrette & saupoudrez optionnellement de levure maltée après avoir servi, mine d’or d’oligo-éléments et de protéines végétales !

Joli printemps à vous 😊

4

Bouchées patate douce / Houmous de petits pois

2bis

J’adore cuisiner les brunchs mais je me rend compte que je n’avais jamais vraiment posté de recette de ce type sur le blog, mis à part les parties sucrées.

Alors voici aujourd’hui une petite idée pour un brunch ou un apéritif coloré !

Pour une douzaine de bouchées :

Ingrédients :

  •  1 patate douce
  • 150g de petits pois frais ou surgelés de bonne qualité
  • 1 boîte de pois chiche (200g environ)
  • 1 demi jus de citron
  • 3 feuilles de menthe
  • 1 cuillère à soupe de Tahini (purée de sésame)
  • 2 pointes de purée de piment
  • 40g de feta
  • 1/2 grenade
  • Quelques grains de pavot bleu
  • Sel & poivre

Plongez dans une casserole d’eau froide la patate douce & faites cuire jusqu’à ce que la pointe du couteau s’enfonce comme dans du beurre.
Laissez refroidir.

Pour le houmous :Dans un robot, mixez tous les autres ingrédients excepté la Feta et la grenade. Salez et poivrez à convenance.

Pelez la patate douce puis découpez des tranches de 5mm à 1cm d’épaisseur. Et à l’aide d’un emporte pièce faites une jolie forme.
Disposer à la poche à douille ou à la cuillère du houmous sur la tranche qui sert de base.

Effritez de la feta & apposer quelques grains de Grenade. Quelques grains de pavot & de fleur de sel.

bis

Cookies Gingembre – graines de lin – chocolat noir

6

 

Récemment je me suis offert un super cadeau : un extracteur de jus ! Comme le principe d’une centrifugeuse mais l’hélice qui broie les fruits ou les grains fonctionne à une vitesse si lente qu’elle permet de garder tous les enzymes & vitamines en ne les chauffant pas.

Bref, depuis lors je ne jure que par le jus de pomme matinal, celui à la betterave pour sa couleur & encore pour le jus carotte pomme céleri des dimanches detox !

La semaine dernière j’ai essayé le gingembre ! Rhizome très fibreux mais qui a dégagé un jus super poivré & piquant. Certains l’aiment en cocktail avec du rhum, moi j’ai eu l’idée de cookies, en remplaçant le blanc d’oeuf par du jus de gingembre 🙂

5

Si vous n’arrivez pas à vous procurer du jus de gingembre, faîtes infuser très longuement du gingembre avec de l’eau.

 

Ingrédients :4

2 + 1/4 de mug de farine

3/4 de mug de beurre demi sel mou mais pas fondu

40g de jus de gingembre

2 jaunes d’oeufs

1 mug de sucre blond

1 cac de  bicarbonate

1 + 1/2 cac de  fécule

1 plaquette de chocolat noir 70%

4 cuillères à soupe de graines de lin

 

 

 

Découpez en morceaux le chocolat (faire environ 4 morceaux par carré de chocolat).

Dans un petit saladier mélangez farine – fécule – bicarbonate – chocolat.

Dans un autre plus grand saladier blanchissez votre sucre avec les jaunes d’oeufs.

Ajoutez le jus, les graines & le beurre. Battez, puis incorporez le mixe du petit saladier. Au début vous allez trouver le mélange sec mais au fur et à mesure tout va bien s’amalgamer.

Formez des boudins, enroulez les dans du papier film & placez au frais pendant au moins 1  bonne heure.

Vous n’aurez plus qu’à découper (environ 1cm d’épaisseur) et cuire 11 minutes à 175°C,oas plus, pas moins !

 

 

 

 

Salade de pousses d’épinard – courge rôtie – feta – noix & cranberries

1

Une transition entre l’hiver et le printemps ? La Courge – Butternut,  Bleue de Hongrie, Potimarron, Potiron.. – & les bébé épinards, promesse que le vert revient enfin ! ❤

Voici donc une salade de saison facile & vraiment cool pour un déj’ ou un brunch, comme celui que j’ai pris dimanche.

NB: les cookies sur la photo seront aussi bientôt en ligne !

3

Ingrédients pour 4 personnes:

▪ 300g de votre courge préférée
▫ 100g de pousses d’épinard
▪ 50g de cerneaux de noix
▫ 40g de Cranberries
▪ 100g de Feta
▫ 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
▪ 1 cuillère à soupe de sirop d’agave
◽ 1 cuillère à soupe d’huile d’olive + huile d’olive pour rôtir la courge
▪ sel & poivre
▫ Un peu de jus de citron 🍋

Préchauffez le four à 150 degrés.
Découpez en lamelles de 0.5cm d’épaisseur votre courge.
Enduisez d’huile d’olive de sel & de poivre noir.
Enfournez pour 30 min, ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres.

Une fois la courge cuite, dans un saladier mélangez les pousses, la Feta coupée en petits cubes, les noix, les cranberries.
Arrosez de vinaigre, de sirop d’agave & d’huile d’olive.
Pressez un tout petit peu de jus de citron.
Rajoutez la courge cuite.
Salez, poivrez & dégustez  =)

2

Pavlova mûre & lilas.

1
2

La Pavlova, cette recette symbole de la plus gracieuse des danseuses classique au monde: Anna Pavlova.

La Pavlova est un dessert simple, beau et divin. La simplicité étant la sophistication suprême comme disait De Vinci. Surtout en danse, en l’occurrence.

Meringue, crème fouettée et fruits frais sont les fondamentaux de cette recette. Recette ré interprétable de milles façons.

3

Ce dessert serait originaire d’Océanie en en particulier de Nouvelle Zélande ou d’Australie. Tout ça n’est pas très clair.

En effet Anna Pavlova en grande ballerine et femme libérée qu’elle était, après avoir triomphé dans la Mort du Cygne avait décidé de créer sa propre compagnie de ballet et de voyager à travers le monde. Lors de sa tournée en Océanie dans les années 1925-1930, elle s’arrêta en Nouvelle Zélande puis en Australie. Ces deux pays se chamaillent depuis lors quant à l’origine de la recette. En vérité, on se fiche bien de savoir dans quel lieu fut créée cette recette ! Mais pour les curieux, vous pourrez noter que la Nouvelle Zélande fut la première contrée visitée par Anna et que d’après sa biographe c’est en 1926 à Wellington que le chef de l’hôtel dans lequel séjournait la danseuse créa ce plat en son honneur.

Aérien, sucré et mémorable. Comme la danse. Un message de beauté, de joie et de vie.

Anna Pavlova aurait déclaré peu avant sa mort qu’elle espérait avoir ancré dans le coeur des gens le souvenir de la Danse.

4
5

J’ai pour ma part réalisé une pavlova avec des fruits de mon jardin : les mûres ! Et j’ai aussi utilisé une fleur comestible du mois de mai : le lilas !

6

Place à la recette !

7

Budget:10 euros

Ingrédients:

  • 3 blancs d’oeufs à température ambiante
  • 1 pincée de sel fin
  • 150g de sucre glace
  • 230g de mascarpone
  • 50cl de crème Isigny
  • 1 pincée de vanille en poudre
  • Une petite tasse de coulis de mûres
  • Une poignée de pistaches (non salées attention!)
  • 4 brins de lilas<br/Consignes:Préchauffez votre four chaleur statique à 110°.

    Préparez une plaque à pâtisserie avec un papier cuisson ainsi qu’un cercle en inox du diamètre que vous souhaitez.

    MERINGUE:

    A l’aide d’un fouet manuel ou électrique fouettez en neige les blancs d’oeufs avec la pincée de sel. Quand le mélange devient mousseux ajoutez au fur et à mesure le sucre glace. Fouettez jusqu’à obtention d’un « bec d’oiseau » au bout de votre fouet. C’est prêt !

    Répartissez DELICATEMENT la meringue dans le cercle à l’aide d’une spatule en insistant bien sur les côtés et la base de la meringue, pour que ces derniers ne soient pas trop fragiles à la sortie du four.

    Enfournez pour 1h30 et n’ouvrez pas le four pendant la cuisson ! La meringue risquerait de se craqueler et ça, on veut pas !

    Au bout des 1h30, éteignez puis entrebaillez la porte du four. Laissez y refroidir la meringue. Toujours pour éviter les craquèlements !

    CREME:

    Toujours avec votre fouet, fouettez quelques petites minutes la crème d’Isigny avec le mascarpone et la vanille. Le but est d’obtenir une crème assez ferme pour tenir sur la meringue mais quand même aérienne.

    Une fois la crème montée, garnissez la meringue et créez un tourbillon de coulis de mûre à l’intérieur de la crème. Parsemez de pistaches et de petites fleur de lilas, blanc, violet ou bien rose.

    Ne tardez pas trop à déguster !

    8
    910

Houmous à la betterave.

1

Voici une recette idéale pour les apéritifs ou brunchs de début de printemps !

2

Le houmous est une préparation culinaire du Proche-Orient composée principalement de pois chiche et de tahin,une sorte de purée de sésame broyé à la meule.

En fait, en arabe houmous signifie pois chiche ! Le nom complet de cette recette de crème de pois chiche et de sésame est en réalité: « houmous bil tahini ».

La purée de sésame avec son goût de noisette particulièrement prononcé offre une texture idéalement crémeuse. On trouve le tahini (ou tahin) dans les magasins bio, on peut s’en servir pour accompagner des quiches, potages, salades ou on peut même en mettre dans un yaourth nature avec du sucre ou du miel ! En fait ce produit végétal remplace la crème fraîche pour les personnes allergiques ou intolérantes au lactose. C’est un substitut génial qui permet de découvrir de nouvelles façons de cuisiner et d’associer les saveurs.

Quant au pois chiche, autre ingrédient essentiel du houmous il fait partie de la famille des légumineuses ! Les légumineuses dîtes vous ?

Un mini rappel s’impose ! Et puis comme ça la prochaine fois qu’un amateur de chair fraîche fera la remarque qu’un plat végétarien est nul en protéines, vous aurez de la ressource !

Car, OUI, une portion de pois chiche contient autant de protéines qu’un morceau de viande ! Pour les même quantités !

Les légumineuses sont riches en glucides et pauvres en matières grasses. Elles possèdent des sucres lents en grande quantité, qui se libèrent doucement dans le sang et ont donc un indice glycémique bas. Les légumineuses ont l’avantage d’être riches en protéines, et les protéines végétales ne tarissent pas d’éloges ! Contrairement aux protéines animales, elles ne possèdent ni cholestérol, ni acides gras saturés. Seul bémol, elles ne possèdent pas un large répertoire d’acides aminés. Il faut donc les combiner avec d’autres aliments.

3

Cette recette agrémentée à la betterave
apporte une note colorée et originale !

Je vous propose de les déguster soit en apéritifs avec des petits sticks de sésame ou des gressini ou encore sur des toast de pain avec un peu de ciboulette !

4
5

Ingrédients:

  • 2 betteraves cuites de taille moyenne
  • 300g de pois chiche
  • 2 gousse d’ail
  • 1 jus de citron vert
  • 1 grosse cuillère à soupe de tahini
  • 8 feuilles de menthe fraîche
  • 1 cas d »amande en poudre
  • Sel & poivre
  • 1 cac de sésame pour la déco.
  • 1 mixeur.

Consignes:

Placez dans votre mixeur les pois chiche rincés et égouttés, les betteraves coupées grossièrement. Mixez.

Ajoutez à cette préparation les gousses d’ail, le jus de citron, le tahin, la poudre et la menthe. Enfin tous le reste des ingrédients excepté les graines de sésame !

Mixez le tout puis salez et poivrez à convenance. Il faut bien sentir le jus de citron et la menthe.

Tout est question d’équilibre.

Cette recette n’est pas compliquée mais il faut quand même bien respecter quelques dosages, comme celui de la crème de sésame, qui peut à forte dose rendre le houmous trop fort. Ce houmous se conserve 1 semaine au frigo, sous un film plastique & il sera encore meilleur si vous le cuisiné la veille.

6

De la guimauve ..

P1020696bis

Joyeuses Pâques !

Pour changer du chocolat voici quelques jolies guimauves !

Saviez-vous que le Chamallow est français ? C’est le cousin breton du marshamalow américain, natif de Saint Malo !

P1020698bis

A l’origine la guimauve était une confiserie faîte à partir de la fleur prénommée Guimauve. Cette fleur mauve pâle gonflait au contact de l’eau et créait ce doux bonbon. Avec les temps modernes le bonbon guimauve a changé sa recette et a laissé les fleurs tranquilles !

La fleur de guimauve était utilisée depuis l’antiquité, sa racine était alors sucrée au miel et utilisée contre les maux de gorge mais aussi déjà comme sucrerie. C’est au 19ème siècle que les confiseurs ont commencé à garnir leurs vitrines de longues bandes de guimauves couleurs pastel.

Et saviez-vous que cette confiserie est connue en Belgique sous le nom de « lard » ? Bizarre !

3
4

Sans plus tarder, voici la recette !

Temps de préparation: 20 minutes.

Cuisson: 15 minutes.

Repos: 4 heures.

Matériel « presque » nécessaire: un robot mélangeur style kitchenaid et un thermomètre de cuisine.

Budget:: 3 euros.

Ingrédients pour 20 pièces de 5,5cm:

  • 3 blancs d’oeufs
  • 250g de sucre blanc
  • 20g de miel liquide de fleur
  • 8 cl d’eau minérale ou filtrée
  • 15g de gélatine en feuille de bonne qualité
  • 50g de sucre glace
  • 40g de fécule
  • 3 cuillères à soupe de fleur d’oranger
  • 1 pointe de colorant rouge
  • 1 moule d’environ 20×29 cm/li>

CONSIGNES :

Trempez les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.

Dans une casserole, faîtes chauffer sur feu moyen, l’eau, le sucre et le miel. Eteignez le feu un peu avant que la température du sirop n’atteigne 130°C.

Montez les blancs en neige pas trop ferme, juste bien mousseux.

Versez le sirop doucement dans les blancs d’oeufs tout en continuant de battre, incorporez aussi le colorant.

Ajoutez ensuite les feuilles de gélatine bien essorées et la fleur d’oranger.

Laissez le robot tourner jusqu’à ce que le bol soit chaud.

Versez dans un moule préalablement garni de papier cuisson légèrement huilé pour qu’il adhère au moule.

Laissez prendre à température ambiante au moins 4 heures.

Lorsque la guimauve est prise, mélangez le sucre glace et la fécule et saupoudrez sur la guimauve.

Sortez la guimauve délicatement du papier puis coupez des bandes ou des morceaux avec un emporte pièce ou un couteau. Pensez bien à nettoyer la lame de votre couteau à l’eau très chaude pour avoir une coupe nette.

Roulez les guimauves dans le mélange sucre glace-fécule.

Dégustez de suite ou conservez dans une boîte hermétique.

La guimauve se conserve une semaine, elle devient plus élastique et moins mousseuse avec le temps. C’est selon les goûts !

5

PS: si vous n’avez pas de thermomètre, commentez cet article et je me ferai une joie de vous expliquer à quel moment retirer votre sirop du feu 🙂

Palets aux carottes – cumin & noisettes.

1

Voici une petite recette facile & originale pour des déjeuners végétariens et sans gluten sur le pouce !

J’aime l’idée de petites portions qu’on peut emmener et manger un peu partout, en balade, au travail ou même chez soi, allongé dans son jardin !

J’aime aussi utiliser les produits en fonction de leur saisonnalité, mais je trouve intéressant de trouver des idées de plats intemporels, qu’on peut faire à presque chaque période de l’année. Cette recette en est un exemple parfait !

En effet, on trouve la carotte tout au long de l’année ! Ses variétés changent, mais la carotte en elle-même reste !

En avril arrivent les premières carottes nouvelles, rondes ou un peu allongées, cultivées en serres chauffées et vendues en botilllons avec les fanes. Ce sont soit les « grelots », tendres, sucrés et parfumés, soit la variété « Bellot », dont les carottes sont un peu moins fines. De mai à juin, viennent les carottes du type « nantaise », longues ou demi-longues, croquantes, cultivées sous châssis. Puis, de juin à octobre, arrivent les carottes longues ou mi-longues, cultivées en pleine terre, très bonnes si elles sont fraîchement cueillies. Enfin d’octobre à mars, on trouve les carottes d’hiver, longues et parfois grosses, de saveur moyenne, conservées en terre ou en chambre froide.

Mini historique:

La carotte est à la fois le nom de la plante potagère et celui de la racine que l’on consomme crue ou cuite. Elle serait originaire d’Asie Mineure, où elle poussait déjà à l’état sauvage il y a plus de 2 000 ans!

Les Grecs et les Romains reconnaissaient à la carotte une valeur thérapeutique (notamment pour l’acuité visuelle), mais ils ne l’appréciaient guère comme légume.

Jusqu’à la Renaissance, la carotte sauvage a une couleur blanchâtre, une peau assez coriace et un coeur fibreux. Elle n’apparaît jamais, comme toutes les « raves » (plantes cultivées pour leurs racines charnues comestibles), parmi les aliments nobles. Cependant, dès le Moyen Age elle devient un légume très consommé, comme le panais, car peu coûteux!

La carotte fut améliorée peu à peu, et des espèces cultivées furent vendues sur les marchés. Sa couleur orangée ne date que du milieu du 19ème siècle.

2

Nous voilà donc lancés dans une recette végétarienne !

Pour bien commencer, je vais vous présenter en quelques mots les fondements du plat végétarien, c’est à dire ce qu’on doit retrouver dans un plat de ce type pour une alimentation saine et équilibrée.

Il nous faut:

  • Des fruits et légumes crus.
  • Des protéines végétales, comme les céréales ou les légumineuses.

Les céréales contiennent des protéines mais la lysine, un acide aminé essentiel, leur fait défaut. C’est pourquoi on les associe aux légumineuses (lentilles, haricots blancs, rouges, noirs, pois chiche, pois cassés, fèves, soja) qui elles contiennent la fameuse lysine. Cela permet donc une meilleure assimilation des protéines complètes et accroit jusqu’à 50% la valeur des protéines absorbées. Quelle dose ? par exemple 150gr de céréale pour 50 gr de légumineuse. Saviez-vous que les pois chiches contiennent 7 fois plus de fer que le poulet et que les haricots renferment plus de phosphore que le poisson ?

  • Des graines oléagineuses + des fruits secs (amandes, noisettes, pistaches, noix de cajou, sésame, tournesol, pépins de courge…et raisins secs, figues, dattes, ananas, pruneaux…) pour des protéines complètes.
  • Des glucides de qualité.

Il s’agit ici de ne consommer que des aliments non raffinés, qui contiennent donc encore des minéraux pour permettre leur assimilation. Des sucres complets ou intégraux (Muscovado, Rapadura, sucre de canne complet, sucre de fleur de coco, sirop d’agave, de riz ou d’orge, sucre de fruits comme le poiret, sucre de dattes…), des céréales semi complètes (farine T80 pour le pain) donc pâtes et riz semi complets.

  • Des lipides de qualité.

N’hésitez pas à mélanger les huiles ! Olive, tournesol, lin, noix.. elles ont toutes des omégas différents !

  • Des épices.

En plus d’apporter couleur et goût à vos préparations, les épices aident à accélérer la digestion!

Voilà pour le topos ! Maintenant, voici la liste des ingrédients pour la recette, tous ayant une raison d’être !

3

Ingrédients pour environ 15 palets:

  • 100 g de farine de riz –> glucides
  • 50 g de flocons de pois cassés –>légumineuses
  • 2 carottes, ici des carottes d’hiver!
  • 1 cuillère à café bombée de cumin en poudre –>épice
  • 30 g de parmesan en morceaux
  • 1 poignée de noisettes entières décortiquées –> fruit sec
  • 1 poignée de noisettes en morceaux
  • 10 ml d’huile d’olive –> oméga 9
  • 10 ml d’huile de tournesol –> oméga 6
  • sel et poivre

NB.:Cette recette constitue une idée d’accompagnement ou un apéritif mais n’est pas un plat entier, c’est pourquoi on ne retrouve pas de légumes ou fruits crus.

Pour un déjeuner, accompagnez ces palets d’une salade verte ou d’une salade de tomates et d’un oeuf au plat par exemple!

La farine de riz et les flocons de pois chiche ne comportent pas de gluten ainsi l’assimilation dans l’organisme et la digestion seront plus aisés et vous ne risquerez pas d’être balloné si vous en mangez un peu trop!

La carotte, la noisette et le cumin sont une combinaison qui marche du tonnerre ! Vous verrez !

4

Temps de préparation: 1 heure (dont 30 minutes au frais).

Budget: 6 euros

Consignes:

Pelez et râpez les carottes. Placez-les dans un mixeur avec les autres ingrédients excepté les noisettes entières. Mixez jusqu’à obtenir une pâte homogène et épaisse.

Roulez la pâte en un long boudin d’environ 2 – 3 cm de hauteur.

Réservez la pâte au réfrigérateur au minimum 30 min pour qu’elle puisse se raffermir et développer ses arômes.

Préchauffez le four th. 6 (180°C). Chaleur tournante de préférence.

Sortez le boudin et sur un plan fariné, tranchez le en rondelles de 1 cm d’épaisseur.

Placez les rondelles sur une tôle à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé ou dans des mini moules en silicones. Disposez une noisette sur chaque palet.

Enfournez et laissez cuire une quinzaine de minutes. La noisette va se torréfier pendant la cuisson.

Laissez refroidir sur une grille, les palets durciront en séchant mais le cœur du biscuit restera moelleux. Ces biscuits se conservent un petite semaine.

5