Roll d’Automne : courge épicée – avocat – haricots rouges & cie

 

6biisVoici une façon trop cool de manger des légumes, d’avoir une assiette colorée et facile à cuisiner que j’oublie souvent. Et pourtant ! Les wrap, les rolls, c’est connus dans le monde entier; mais en France ce n’est pas encore très ancré dans notre culture food.

Voici donc une petite recette de saison pour honorer les crêpes du monde entier, pour manger coloré & sans se ruiner !

2

Lire la suite »

Gâteau d’hiver. Citrouille, chocolat, noix & matcha.

1

J’avais en tête l’idée moussue de la forêt en hiver, cette mousse verte imperturbable à tous les temps. Ce tapis doux, fragile, moelleux mais fort à la fois, invincible on dirait. Mon gâteau est un peu comme ça, robuste d’apparence, étrangement attirant, et moelleux à la dégustation !

Le matcha s’utilise en toutes saisons, et pourquoi ne pas l’allier à la citrouille de mon jardin, cette courge des contes de fées ? Un petit peu de chocolat pour la gourmandise et le crumble aux noix pour le croquant…

C’est en 2014 que j’ai véritablement appris à cuisiner et à aimer le thé matcha, c’est en 2015 que je le cuisinerai ici pour la première fois.

Mais qu’est-ce que c’est ?

Le thé matcha est japonais, il est d’une couleur verte éclatante, et est moulu en une fine poudre entre deux pierres. Pour obtenir cette sorte de thé, quelques semaines avant la récolte, les buissons de thé sont couverts et protégés de la lumière directe du soleil. Ainsi la feuille pour réaliser sa photosynthèse va surproduire de la chlorophylle et puiser dans le sol tous les oligo-éléments dont elle a besoin (d’où sa couleur verte !). Puis, les feuilles fraiches sont enroulées avant d’être séchées et dépliées par la suite. Elles vont alors s’émietter et donner du « Tencha ». Le Tencha moulu en une fine poudre sera enfin appelé Matcha.

Le thé matcha se prépare traditionnellement sous forme de boisson de thé. Il est d’abord tamisé dans une écope en bambou puis on ajoute une petite quantité d’eau bouillante. Cette mixture est alors fouettée énergiquement au moyen d’un fouet traditionnel en bambou, jusqu’à l’obtention d’une texture mousseuse !

Aujourd’hui le thé matcha est utilisé dans les sucreries japonaises, comme boisson mélangé à du lait de soja, comme arôme pour parfumer les chocolats, les gâteaux et même les crèmes glacées.

La saveur du thé matcha est affectée par ses acides aminés, elle rappelle le chocolat noir, les algues, voir même les épinards et les pointes d’asperges vertes !

Petit topo sur les vertus du thé matcha :

Les vitamines B sont très présentes, la B1 entretiendrait le système nerveux, le cœur et l’appareil digestif. La B3 aurait une action générale sur les tissus et renforcerait avec la B11 le métabolisme lipidique de l’organisme. La B5 serait nécessaire au bon état de la peau, des muqueuses et des cheveux. Il y a aussi des vitamines A, C et P, cette dernière serait très importante pour la résistance de la peau, les cheveux et renforcerait les tissus sanguins.

Outre les vitamines, le matcha est riche en chlorophylle, en fluor, en polioses (qui abaisseraient la glycémie et aideraient au traitement du diabète) ou encore en flavonols, anti-oxydants par excellence qui renforceraient les parois vasculaires et augmenteraient l’élasticité des vaisseaux sanguins… bref, buvez & mangez Matcha !

Bon, maintenant, place à la recette !

2

Le gâteau est volontairement à la limite du salé et du sucré. « Pourquoi pas en entrée !? » diront les moins frileux. Mais en dessert, ou à l’heure du goûter avec une tasse de thé au gingembre par exemple, il est parfait.

3

Temps de préparation : 1 heure + 1 heure 15 de cuisson + 3 heures au frais.

Ingrédients :

Quelques carrés de chocolat noir.

Le crumble :

  • 66g de farine de riz
  • 30g de sucre blond
  • ¼ cuillère à café (cac) de sel fin
  • 4 cac de thé Matcha
  • 3 poignées de morceaux de noix (faire 4 morceaux par cerneau environ).
  • 6 cuillères à soupe (cas) de beurre fondu

Le cake :

Ingrédients SECS :

  • 130g de farine de riz
  • 95g de farine de blé

(Vous pouvez tout faire avec de la farine de blé mais la farine de riz rendra le gâteau plus léger et plus digeste)

  • 150g de sucre blond
  • 1 cac de sel fin
  • 1 + ½ de bicarbonate
  • ½ cac de vanille en poudre
  • ½ cac de cannelle
  • 1 cac de gingembre frais râpé

Ingrédients HUMIDES :

  • 1 bol de morceaux de citrouille cuits + 10g de beurre + mélange 4 épices
  • 2 œufs à température ambiante
  • 62ml d’huile d’olive
  • 60g de beurre doux très mou
  • 3 cas de fromage blanc épais
    Le glaçage :
  • 150g de St Môret
  • 1 cac de sucre glace
  • Quelques gouttes de jus de citron vert
    Consignes :
    Thermostat 6 (180°C), chaleur statique.

    Pour le crumble :

    Mélangez tous les ingrédients avec le beurre fondu. Si vous n’arrivez pas à avoir la consistance « miette » du crumble, rajoutez un peu de farine. Placez le crumble au frais pendant que vous vous occuperez du cake.

    Pour le cake :

    Tout d’abord, après avoir cuit votre citrouille, placez les morceaux dans une poêle chaude avec du beurre, saupoudrez légèrement de sucre blond et de mélange 4 épices. Faîtes rôtir les morceaux 3 minutes, puis dans un bol, écrasez-les grossièrement à la fourchette.

    Dans un saladier, faîtes mousser le sucre avec les œufs. Ajoutez la courge et le reste des ingrédients « humides », mélangez, puis ajoutez les ingrédients « secs ».

    Beurrez et tapissez de papier cuisson un moule à cake, versez-y le mélange, tapissez de grosses miettes de crumble le dessus du gâteau.

    Enfournez pendant 25 minutes. Au bout de ce temps, placez sur le cake une feuille de papier aluminium, pour que le dessus du gâteau ne brunisse pas trop. Continuez la cuisson pour encore 45 minutes, en réduisant à 170°C.

    C’est cuit ? Laissez refroidir le cake pendant au moins 2 heures.

    Une fois bien refroidi, tranchez soigneusement le gâteau dans sa longueur du milieu, en prenant soin de ne pas abîmer la partie crumble.

    4

    Pour le glaçage :

    Mélangez alors le St Môret, le sucre glace et le citron, et tartinez la partie inférieure du cake. Ajoutez les morceaux de chocolat noir. De taille égales. Replacez la partie supérieure.

    Placez au frais, dégustez.

    PS:Il est encore meilleur le lendemain !

    5

Tarte rustique potimarron & épices.

tarte1

Outre les choux rois de l’automne, les cucurbitacées sont les reines de nos soirées.

Parmi elles, le si commun potimarron peut offrir des idées de recettes pas si communes !

Pourquoi pas une tarte pour accueillir cette courge aux saveurs de châtaignes ?

On ajoutera des épices comme de la cannelle et du gingembre, pour relever cette douceur de goût, apporter du peps.

Une jolie couleur orange, une texture nouvelle et un goût unique, cette tarte sera originale et parfaite sur vos tables de brunch par exemple.

Un petit détour sur les qualités du potimarron :

La Curcubita Maxima tout le monde le sait est riche en fer, calcium, magnésium, phosphore, … Et parmi toutes les vitamines qu’elle abrite, elle contient entre autre énormément de vitamines A, car sa teneur en carotène (pro-vitamine A) est deux fois plus forte que dans les carottes ! Cela fait du potimarron un aliment de prédilection pour la beauté du teint et la santé de la peau ! Un teint idéal pour les fêtes de fin d’année !

Tous les gourmets de courges outre un teint parfait pourront réaliser cette tarte crémeuse et épicée très facilement.

Temps de préparation : 1 heure 10min.

tarte2

Ingrédients :

Budget: 8 euros.

  • 1 petit potimarron bio
  • 110g de sucre de canne
  • 1 cuillère à café (cac) non bombée de sel
  • 1 cac bombée de cannelle
  • 1 cac bombée de gingembre frais râpé
  • 100g de lait concentré sucré
  • 4 œufs bio
  • 1 pâte brisée (recette non publiée, choisissez celle de votre maman, de votre livre préféré ou postez un commentaire en bas de la page, je vous donnerai la mienne volontiers !)

Tout d’abord, préparez la purée de potimarron.

Pour ce faire, coupez en morceaux le potimarron, de tailles égales. Plus ils sont petits, plus ils cuiront vite.

Cuisez les dans l’eau, pendant environ 20 minutes, jusqu’à pouvoir planter la lame d’un couteau.

Mixez les morceaux, passez au tamis pour avoir une fine purée.

Préchauffez le four à 210°C, beurrez le moule et tapissez soigneusement de papier cuisson.

Déposez-y votre pâte brisée maison de préférence, tapissez à nouveau de papier cuisson et placez des pois de cuisson pour que la pâte dans le four cuise mais ne gonfle pas. Enfournez 10 minutes. Puis, retirez les pois et le papier, remettez au four pendant 3 à 5 minutes. Puis laissez refroidir à l’air libre. Réduisez la température du four à 180°C.

Pendant que la pâte cuit, mélangez ensemble tous les ingrédients dans un saladier.

Versez ce mélange homogène sur la pâte à tarte, et placez au four pendant 40/45 minutes ou jusqu’à ce que la pointe de votre couteau en ressorte propre.

Laissez refroidir, démoulez, servez avec une tasse de thé Darjeeling ou un thé de Noël aux épices.