Blondie coco – cacahuètes – vegan & sans gluten

 

LE BLONDIE VOUS CONNAISSEZ ?

C’est une recette américaine, une sorte de gâteau très gourmand, comme un brownie sans chocolat, avec du sucre blond. Blondie quoi.

J’adore, mais c’est très sucré ! J’ai donc essayé une recette sans sucre blond et j’ai rajouté quelques pépites de chocolat !

Cette recette est vegan, sans gluten & donc sans sucre blond. J’ai mis du sirop d’agave, mais vous pouvez aussi bien mettre du sirop d’érable. Le gâteau sera un peu plus calorique c’est tout. 🙂

 

P1050940

 

Pour la recette c’est très simple :

Pour un moule de 20cm/20cm

  • 500g de farine de riz
  • 2 cuillères à café de levure
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1/2 verre à moutarde de purée de cacahuètes
  • 100g d’huile de coco fondue
  • 100g de sirop d’agave
  • 200g de lait d’amande
  • 1 verre de pépites de chocolat

Sauce chocolat pour le milieu:

  • 1 verre de purée de cacahuètes
  • 4 cuillères à soupe de cacao cru
  • 5 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 4 cuillères à soupe de sirop d’agave

Mélanger tous les ingrédients.

Pour la sauce chocolat du milieu : tout bien mélanger.

Dans un moule garni de papier cuisson, déposer la moitié du gâteau. Etaler ensuite la sauce chocolat. Puis mettre le reste de gâteau et bien étaler.

Ajouter un peu de sésame et de noix de coco !

ENFOURNER pour 10 minutes à 170°C !

Le gâteau se conserve super longtemps ! 🙂

P1050939 (1)

 

Muffins Vegan : Choco-betterave & frosting Avocat-cacao

2

Si vous parcourez rapidement la liste de mes recettes sucrées vous remarquerez que je suis une adepte des desserts à base de légumes ou en tout cas de gâteaux incongrus.

Bizarre peut être mais j’ose le dire : lé-gi-ti-me. C’est fou ce que la courgette, la betterave, la carotte, la patate douce ou même la courge peuvent offrir comme textures & goûts à une base pâtissière toute bête ! Ces fruits & légumes apportent une humidité qui rend le gâteau moelleux & ils remplacent alors le beurre et les oeufs.

Je m’enflamme mais je vous assure, ça vaut le coup d’essayer. Les anglais disent « moist » pour la texture de ce genre de gâteau. Je suis tout à fait d’accord. MOIST = moelleux  frais humide & miam !

 

 

Vous penserez peut être que je délire. Mais je vous assure, tout comme la crème de marron dans le fromage blanc ou le pain avec le fromage, la betterave dans le gâteau au chocolat est une prouesse culinaire aussi géniale que facile à réaliser.

D’autre part, ce gâteau est dépourvu d’oeuf & de beurre. Et le lait utilisé est végétal. Ainsi, les végétariens/liens/vegan (ou autres) seront ravis(je l’espère !).

Alors essayez & dîtes m’en des nouvelles !

3

Pour un gâteau (moule environ 24cm) ou pleins de mini muffins :

  • 100g de chocolat dessert
  • 5cl d’huile de coco (en boutique BIO)
  • 250ml de lait végétal (amande, soja etc)
  • 1 cuillère à café de vinaigre de cidre
  • 160g de sucre blond
  • 190g de farine de blé
  • 1 cuillère à café de jus de citron
  • 1/2 verre à moutarde de cacao non sucré
  • 3/4 de cac de bicarbonate
  • 1 cac de poudre à lever
  • 1 +3/4 de verre à moutarde de purée de betterave (mixer de la betterave (la cuire si vous l’avez achetée crue) finement au mixeur plongeant par exemple).

Allumez votre four à 175°C.

  1. Faîtes fondre au bain marie le chocolat & l’huile de coco.
  2. Dans un saladier mélangez le lait, le cidre, le sucre, le jus de citron. Ajoutez la fine purée.
  3. Une fois le tout bien mélangé, ajoutez le mixe chocolat fondu/huile de coco.
  4. Mélangez ensemble la farine, le cacao, la poudre à lever, le bicarbonate. Versez le dans le mélange précédent, veillez à ne pas faire trop de grumeaux.
  5. Ajoutez une pincée de sel, mélangez puis versez dans un moule préalablement beurré & chemisé de farine.

Enfournez pour 30/35 minutes si c’est un grand gâteau ou pour 20 minutes si ce sont des muffins. Quoi qu’il en soit la lame du couteau doit ressortir sèche mais pas « extra sèche ». Juste à la limite du mouillé/sec. ( OUI, je suis psychorigide sur les bords quand il s’agit de précision dans les cuissons. Chacun ses défauts..)

Laissez refroidir.

Pour le FROSTING : mixez finement  avocat bien mur avec 5 cuillères à soupe de sirop d’agave (ou 4 de miel d’accacia) & 2 cuillères à soupe de cacao pur. Appliquez sur le gâteau.

Ce gâteau se conserve pendant une petite semaine.

5

Gâteau chocolat / patate douce

image

Toujours en quête du gateau au chocolat parfait, j’ai testé il y a quelques jours le gâteau au chocolat et à la patate douce, car l’humidité et le moelleux qu’offre ce légume m’intriguaient. 
Je partage aujourd’hui ma recette, car cette idée me plaît bien.
Je l’ai voulu sans sucre en poudre, ni gluten & ni beurre, pour qu’en ces lendemains de fêtes personne ne culpabilise d’être gourmet. Et puis ça fait du bien de changer et de découvrir de nouveaux ingrédients de remplacement 😊

image

Voici donc la recette. Pour un petit moule.

Dégusté à chaud il sera moelleux et coulant au milieu & le lendemain il sera mousseux & fondant. Le pied.

image

Ingrédients :
▪ 2 patates douces moyennes
▪ 1/4 de tasse de miel de fleur (liquide de préférence, par défaut, faites le fondre avec le chocolat)
▪ 1 cac d’Huile de coco
▪ 120g de chocolat noir dessert
▪ 3 oeufs
▪ 1 cas de farine de riz
▪ 1 cac de bicarbonate de soude
▪ 1/3 tasse de cacao en poudre non sucré

Allumez votre four à 180 degrés.
Coupez en 2 vos patates et placez les au four, faces oranges sur une plaque avec papier sulfurisé, environ 30min, jusqu’à ce que la lame d’un couteau y pénetre aisément.
Une fois cette étape réalisée, ôtez la peau & mixez très finement.
Baissez le four à 170 degrés.
Laissez refroidir.
Pendant ce temps, faites fondre au bain marie le chocolat noir & l’huile de coco. Une fois le tout bien fondu, ajoutez tous les autres ingrédients puis la purée de patate douce.
Mélangez bien afin d’obtenir un mélange lisse & onctueux.
Chemisez un moule d’environ 15/20cm de diamètre à l’aide de beurre & de papier cuisson.

Versez l’appareil & mettez à cuire environ 30min.

Pour savoir si le gâteau est prêt: la lame de votre couteau doit ressortir humide, avec quelques résidus de chocolat moelleux. Elle ne doit pas être déjà sèche !

Dégustez aussitôt pour un effet coulant ou frais, pour une texture moussue et fondante.

Pour ceux qui aiment tester de nouvelles associations, vous ne serez pas déçus 😊

BELLE ANNEE A VOUS ! ⭐

image

Biscuits au thé & épices & infusion hivernale.

image

Voici une recette de biscuits au thé, aussi simplissime qu’inratable & qui plaît au gros gourmand de mon entourage.

Avec, une infusion d’hiver, pour donner un coup de boost à notre corps, pour avoir la pêche tout l’hiver ! Gingembre, mandarine, cannelle, anis etoilé et citron vert, un combo énergique & anti oxydant.

image

Voici les ingrédients pour une vingtaine de sablés & 1 litre d’infusion.

Sablés:

◾ 125g de beurre demi sel
◾ 120g de sucre rapadura
◾ 259g de farine de blé t80 (ou 65)
◾ 3 cuillères à soupe de thé noir aromatisé à l’orange, ou aux fruits secs
◾1 oeuf

Mélangez le beurre pommade et le sucre. Ajoutez le thé, la farine et l’oeuf.
Formez un boudin et laissez au frais pendant au moins 1 heure.
Découpez au couteau en ronds d’environ 1cm d’épaisseur.
Cuire au four 18/20 minutes à 180 degrés chaleur tournante.
Ils durciront au contact de l’air ambiant & se conservent une semaine.

image

Pour l’infusion d’hiver :

Verser 1L d’eau à ébullition sur:
◾ 3 tranches de citron vert
◾ 3 tranches de gingembre
◾ de la peau de mandarine 🍊
◾ un bâton de cannelle
◾ 2 anis étoilés

Laissez infuser 5 minutes puis rajoutez des quartiers de Clémentine fraîche.

JOYEUX NOËL 🎄.

Muffins vin blanc & poires.

2

En ce début d’automne, on a envie de douceurs régressives.

Un muffin moelleux, léger, sucré et parfumé fera parfaitement l’affaire. L’idée du vin blanc paraît osée de prime abord, mais quand vous l’aurez goûté, vous comprendrez. Je ne sais pas pourquoi j’ai tant attendu pour vous parler de cette pâtisserie, car franchement sans me vanter, c’est une tuerie. J’avais découvert cette idée chez une amie, il y a longtemps. Il est temps de la partager ici avec vous.

Les poires s’associent joliment au vin blanc, doux & sucré.

3

Temps de préparation :20 minutes + cuisson : 10 min.

Ingrédients pour environ 20 muffins ou un gros gâteau:

  • 3 verres de farine de blé T65 à 80
  • 1 + 3/4 de verre de sucre blond
  • 1 paquet de levure chimique
  • 1 verre d’huile (olive, ou colza, tournesol.. vous pouvez faire des mélanges!)
  • 1 verre de vin blanc (pour apéritif ou dessert, moi j’ai pris du Jurançon doux et fruité 2012 AOC)
  • 5 oeufs
  • 2 poires (conférences) (+ un peu de jus de citron)

Préchauffez votre four thermostat 6 : 180°C.

Taillez en brunoise (mini cubes) les poires, et faîtes avec les longueurs du milieu de petits bâtonnets (voir sur la photo).

Versez dans un saladier la farine tamisée avec la levure, une pincée de sel & le sucre. Mélangez.

Versez l’huile et le vin ainsi que les 5 JAUNES d’oeufs. Mélangez le tout pour obtenir une pâte.

Enfin, battez les blancs en neiges et ajoutez les à la préparation, voluptueusement, jusqu’à dissoudre les petits points blancs.

Dans chaque caissette à muffins, disposez  au fond quelques dés de poires puis versez la préparation jusqu’au rebord du moule.

Enfournez pendant 10 minutes. Au bout de 3 minutes, déposez 1 ou 2 bâtonnets en haut des muffins.

Vous pouvez aussi le faire en gros gâteau, dans ce cas prévoyez un grand moule, car il y a beaucoup d’appareil et le gâteau gonfle. Le temps de cuisson sera d’environ 45/50min.

Quelques graines de grenades pour le côté fraîcheur avant de servir.

6 4

Raw cake à la betterave.

1bis

Depuis cet été je teste un nouveau genre de gâteau, le raw cake ou le gâteau cru. Un gâteau sans cuisson, auquel j’ai décidé qu’il n’y aurait ni lactose,  ni mauvais sucre (saccharose glucose), oeuf, farine, gluten, bref on pourrait se demander comment ce gâteau fait pour exister !

Eh bien mes amis c’est grâce à la noix de cajou & à l’huile végétale de coco !

L’huile de noix de coco est une huile légèrement parfumée, très riche en acide laurique (50%), cet acide gras présent dans le lait maternel ! Ainsi cette huile est un puissant antifongique, antibactérien, et antilevure naturel. De plus, c’est un acide gras, certes, mais aux chaines de carbones courtes donc un acide gras qui se digère très bien, qui n’est pas stocké mais au contraire constitue une énergie disponible immédiatement.

Cette huile est solide à température ambiante mais après avoir été liquéfiée et incorporée à une préparation culinaire elle se rigidifie et permet aux gâteaux d’avoir une tenue impeccable, sans avoir recours à de la farine, de la gélatine ou de l’agar agar, tous ces ingrédients où il faut monter fortement en température pour obtenir un résultat similaire. (Elle fait aussi des miracles sur les cheveux.. mais c’est un autre sujet ! ).

Le mouvement « RAW FOOD » ? C’est un moyen de garder au maximum les propriétés nutritionnelles et bienfaitrices des ingrédients utilisés. Car quand on cuit un aliment à plus de 45°C celui ci perd presque tous ses enzymes naturels qui nous apportaient les vitamines nécessaires à notre journée. En fait on perd les meilleures propriétés des fruits et légumes en les mangeant cuits.

Mangez sauvage, sublimez les produits.

Je ne suis pas une crudivore invétérée, mais je trouve qu’il est nécessaire de manger des aliments crus, pour préserver toutes ces belles vitamines et aussi pour renforcer notre tube digestif, car plus on mange cuit, plus le tube digestif se fait à l’idée qu’il n’a pas beaucoup de travail à fournir pour digérer la nourriture, alors il deviendra faible et on aura plus d’acidité, de risques de brûlure et moins on transformera en énergie ce que l’on mange… et alors on stockera dans les poignets d’amour … voilà voilà !

Bref, n’hésitez pas à sous cuire vos légumes avec vos féculents par exemple, ou à mettre des légumes crus dans vos grandes salades 🙂

Enfin, un petit mot sur la noix de cajou, une des oléagineuse les plus répandues sur la planète ! Très riche en minéraux, cuivre et magnésium, cette noix ne contient pas de « mauvais » cholestérol malgré une teneur en graisse. Les graisses de la noix de cajou sont des graisses oléiques (comme l’huile d’olive) et sont considérées comme de bonnes graisses, car monoinsaturées  (oméga 9) donc ce gâteau n’est pas « gras », vous pouvez en manger sans culpabiliser hihi et même améliorer votre « bon » cholestérol, baisser votre sensibilité à l’insuline et à l’hypertension.

1

Voici la recette, lentement élaborée par mes soins ❤

Ingrédients :

  • 1 mug de figues sèches
  • 1/2 mug d’amandes
  • 2 mug de noix de cajoux
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 2 cuillères à soupe de sirop d’agave
  • 5 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 2 betteraves cuites lentement à l’eau

Vous avez besoin : d’un mixeur ! Le plus performant possible & un cercle à pâtisserie sans fond.

LA VEILLE AU SOIR : faîtes tremper dans un saladier rempli d’eau vos noix de cajou et dans un autre bol vos amandes.      

POURQUOI ? Les oléagineux (plantes qui contiennent des fruits ou graines riches en matières grasses, comme les amandes, les noix, les graines de tournesol…) contiennent un inhibiteur d’enzyme qui empêche leur bonne digestion. Lorsqu’on les fait tremper, le processus de germination commence et ce problème disparaît lorsque ce processus est enclenché. Il augmente aussi la quantité de vitamines présentes dans le fruit et le pouvoir d’assimilation des minéraux (magnésium, potassium, calcium, fer, zinc, etc.).

  1. Le lendemain, rincez & mixez finement vos amandes avec les figues. Il faut obtenir une boule de pâte, qui constituera votre base. Étalez là à la main au fond de votre cercle, de façon uniforme. Réservez au frigo.
  2. Dans votre mixeur, placez les noix de cajou (rincées), les betteraves coupées en morceaux et tous les autres ingrédients. Mixez longuement, afin d’obtenir une pâte très fine.
  3. Garnissez votre moule et laissez au frais pendant 2h30 MINIMUM. Le gâteau sera meilleur le lendemain (comme tous les gâteaux généralement je trouve.).
  4. Vous pouvez décorer avec des copeaux de noix de coco.

3

Tarte mûre & citron

tartemure

Le lemon curd, vous connaissez ? C’est très tendance ces temps-ci & je comprend, car c’est génialement bon ! Une belle crème onctueuse citronnée & sucrée ! Cette douceur de citron, ou même « lemon butter » est née en Angleterre au 19ème siècle, lorsque l’aristocratie à l’heure du thé commença à servir cette crème pour accompagner les scones, habituellement dégustés avec de la confiture.

Plus récemment les gourmets ont réapprivoisé cette friandise citronnée & elle est souvent glissée au fond d’une tarte puis garnie de meringue. Sans oublier les verrines, où le lemon curd se marie à ravir avec glaces, fromages blancs, coulis etc.

Pour ma part j’ai choisi de l’associer en tarte avec la mûre sauvage, fruit de fin d’été, au goût sucré & riche en vitamine C.

tarte3

Budget : Moyen (mais vous feriez mieux de récolter les mûres à la campagne 🙂 )

Temps : 2 heures.

Ingrédients :

  1. Pour la pâte brisée sucrée :
  • 200g de farine de riz
  • 110g de beurre demi-sel mou
  • 1 cas de sucre de canne
     2. Pour le lemon curd :
  • 3 oeufs entiers
  • 3 jaunes d’oeuf
  • le jus et le zeste de 3 citrons bio
  • 120g de sucre de canne
  • 90g de beurre
     3. Plein de mûres pour le dessus.

La pâte : Dans un saladier mélangez le beurre très mou (pommade) avec la farine & le sucre. A l’aide d’un petit peu d’eau, formez une boule et réservez au frais emballée dans un papier film puis ressortez au bout d’une heure.

Le lemon curd : Dans une casserole et sur un bain marie mélangez les oeufs, les jus de citrons & leurs zestes, le sucre. Puis ajoutez le beurre en petits morceaux. Fouettez constamment jusqu’à ce que le mélange épaississe et puisse napper le dos de la cuillère. Surtout ne continuez pas la cuisson trop longtemps car la crème sera trop consistante et élastique. Retirez du feu et remuez jusqu’à ce que le mélange tiédisse, enfin, réservez au frais.

Allumez votre four à 180°.

Une fois la pâte ressortie & refroidie pendant minimum 30 minutes, abaissez la aux dimensions de votre moule à tarte. Placez et foncez la (beurré + papier cuisson pour moi) piquez à la fourchette puis déposez sur le fond un rond de papier sulfurisé avec des pois de cuisson, afin de cuire à blanc votre tarte. Enfournez pour 15 minutes, puis retirer les pois et prolongez la cuisson pour encore 15 voir 20 minutes, histoire d’avoir une pâte à tarte cuite et dorée.

Laissez reposer 20 minutes puis garnissez de lemon curd & de mûres.

PS: j’ai passé mes mûres sauvages au congélateur, pour une sensation super fraîche dans la bouche !

tartemure2

Mon carott cake.

1

2

Ce gâteau cosmopolite d’adoption et british de naissance est un classique des gâteaux d’aujourd’hui.

Tout le monde l’aime ce gâteau ! Ceux qui n’apprécient guère le sucré d’habitude le mangent avec plaisir, ceux qui adorent les glaçages frais s’y retrouvent, les légumophiles aussi. Ce gâteau offre du croquant avec la noix, du moelleux grâce aux carottes, du frais grâce aux agrumes et au glaçage onctueux. Et il y a même des épices ! Je vous le dis, ce gâteau a tout pour plaire !

Ainsi donc, au fil des ans, je cuisine ce gâteau. Selon moi un dessert est réussi lorsque tous les convives apprécient ce dernier met, cette dernière escale. Que pas un ne soit laissé de côté, son palais un peu dépité. C’est une lourde tâche mais je veux y arriver. Et ce gâteau aux carottes va m’aider.

Un jour un palais très aiguisé, avisé et non fervent de goûts sucrés goûta en fin d’un grand repas une part de ce carott cake et me dit que mon gâteau était BON. En toute honnêteté. J’étais presque étonnée ! Heureusement il rajouta qu’il y avait de la muscade. Et qu’il n’appréciait pas trop cet épice. OUF ! C’était presque trop beau ! Je me souviendrai toujours de ce jour-là ! Depuis lors, je ne cesse de répéter cette recette et les compliments vont bon train. (oui oui je suis très modeste je sais ) Il est l’heure maintenant de vous la livrer, chers cuisiniers !

Sachez que ce gâteau est délicieux avec du thé ! Je l’ai dégusté avec un thé noir au sureau, mure, fleur de carthame et de tournesol que j’ai trouvé dans la plus petite maison d’Amsterdam ! Un petit magasin de thé super mignon, qui vend des thés de belle qualité. Het kleinste Huis.

3

4

5

Temps de preparation:30 minutes.

Temps de cuisson: :55 minutes.

Temps de repos :2 heures 10 min + 1 nuit.

INGREDIENTS:

  • 175g de farine de riz (sans gluten) ou de blé bio
  • 3 oeufs
  • 2 cuillérées à soupe d’eau chaude
  • 1/2 cac de sel
  • 215g de sucre cassonade ou blond
  • 1 sachet de levure
  • 150g de noix
  • 300g de carottes
  • 10cl d’huile d’olive
  • 1 cac de cannelle
  • ½ cac de noix de muscade
  • Les zestes d’une orange et d’un petit citron jaune
  • 300g de St Moret
  • 4 cuillères à café de sucre glace

6

Consignes :

Préchauffez votre four à 180°C et beurrez et tapissez de papier cuisson un moule rond ou rectangle style cake.

Râpez vos carottes et prélevez les zestes de vos agrumes en prenant soin de ne pas prélever le « zistes » c’est-à-dire la partie blanche qui est amère.

Dans une grand saladier mélangez farine, levure, sel et épices.

Battez dans un autre saladier les œufs et le sucre jusqu’à obtention d’un mélange mousseux.

Rajoutez dans ce mélange l’eau chaude, l’huile, les noix et les zestes.

Incorporez ensuite au fur et à mesure dans le saladier de farine les carottes et l’autre mélange liquide.

Versez cet appareil dans votre moule et enfournez pendant 55 minutes environ. Mais vérifiez AVANT cette échéance que la cuisson soit finie en plantant la pointe d’un couteau dans le gâteau. S’il est cuit c’est que la lame en ressort sèche ! Il se peut que la cuisson ne dure que 45-50min ou au contraire 1 heure. Ce dépendra vraiment de votre four.

Une fois le gâteau de carottes bien cuit, démoulez-le au bout de 10 minutes puis laissez le reposer 2 heures.

7

Après avoir bien patienté, vous pouvez couper en deux ou en trois votre carott cake pour pouvoir garnir le milieu du gâteau. Sur la photo je l’ai fait en trois. Il faut une cuisson très précise. Pour une première fois je vous conseillerai en deux.

Mélangez le St Moret au sucre glace avec une spatule pour obtenir votre glaçage Enduisez alors votre carott cake entre les tranches et recouvrez le pour finir de ce joli glaçage blanc.

Laissez au frais toute la jolie nuit. Dégustez le lendemain. Il est deux fois meilleur. Parole de gourmands.

8

9

10

Pim’s rustiques à la framboise

1

Qui ne connait pas les pim’s lève le doigt !

Ces délicieux petits biscuits moelleux fruités et croquants à la fois sont le type de gâteaux idéal pour voyager, goûter et changer des traditionnels cookies ou petits beurre.

Cela faisait des années que je n’en avais plus mangé car ces petits biscuits renferment beaucoup de cochonneries mauvaises pour notre organisme, et j’avais ainsi du mal à apprécier ces friandises !

Un pim’s est le genre de gâteau auquel on ne pense pas du tout quand on veut faire des biscuits, on préfère se cantonner aux cookies, madeleines, sablés et tartelettes.. mais les pim’s sont presque encore plus facile à faire et super originaux pour les « goûters party » à la maison ou les pauses entre copines !!!

2

Beaucoup de personnes sont sceptiques et préfèrent manger une friandise contenant des ingrédients mauvais en se disant que ce sera sans conséquence sur son corps à la place de s’en priver.

Je vous propose aujourd’hui de manger des pim’s et de vous faire du bien en même temps !

Vous pensez toujours que ces pim’s industriels sont inoffensifs ?

Voyez par vous même ! Voici le relevé des ingrédients inscrits sur un paquet de pim’s à la framboise et en comparaison MES ingrédients pour des pim’s identiques. Vous retrouverez en gras et en noir les substances mauvaises, et en rose framboise mes ingrédients bons pour le palais et pour tout le corps!

La marmelade:

41% de marmelade Framboise : sirop de glucose-fructose, sucre, pulpe de framboise concentrée 2.4 %, pulpe de framboise 1.2 %, jus concentré de groseilles 0.5 %.

+ des correcteurs d’acidité : acide citrique, citrate de sodium, un gélifiant : pectine, un épaississant : gomme xanthane.

Octavie –> 1 petit pot de confiture de framboises maison (sucre + framboises).

Nappage au chocolat:

24% de Chocolat: Sucre, pâte et beurre de cacao.

Emulsifiant : lécithine de soja, arôme vanille.

Matière grasse végétale.

Octavie –> 200g de chocolat noir (minimum 60% cacao) + 10g de beurre.

Génoise:

Farine de froment, sucre, oeufs, sirop de glucose, matière grasse végétale, amidon de froment, poudre à lever : bicarbonate d’ammonium, pyrophosphate, acide de sodium, bicarbonate de sodium, sel, émulsifiant : lécithine de soja.

Octavie –> oeufs, sucre, fécule de maïs, levure, sel.

L’amidon de froment est une molécule de blé modifiée et le sirop de glucose est fabriqué à partir de l’amidon de maïs, ces deux ingrédients sont des dérivés chimiques du gluten du blé et sont la source des problèmes liés à l’intolérance croissante au gluten de la population.

La matière grasse végétale sous entend à 80% de l’huile de palme qui oeuvre à la déforestation intensive.

Les acidifiants, épaississants, les correcteurs en tout genre sont tout bonnement CHIMIQUES, ce n’est plus de la cuisine c’est de la chimie !!

Inutile de vous rajouter que l’origine des oeufs, le bonheur des poules et la transgénéité du soja sont aussi sûrement suspects.

Une dernière chose ! Le TEMPS!

Combien de temps allez vous dépensez pour aller acheter un paquet de gâteau alors que vous pourriez les faire vous même et au même prix !

Prenez le temps que vous dépenseriez pour rester chez vous, faire la génoise le plus simplement du monde, goûter la confiture, tremper le doigt dans le chocolat noir fondu, voir la coque en chocolat durcir sur les framboises..

De nos jours le temps est précieux, utilisez le pour vous faire plaisir sereinement au lieu d’aller dans un hypermarché moche et stressant!

Bon, place à la recette ! Vous verrez, c’est presque TROP facile !

3

Budget pour 30 gâteaux soit 3 paquets: 5 euros.

Temps de préparation: 45 minutes.

Ingrédients:

Pour la génoise:

  • 3 oeufs
  • 70g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 50g de fécule de pomme de terre (maïzena)
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 pincée de sel

Pour la garniture à la framboise:

  • Un petit pot de confiture de framboise maison, pas trop sucré

Pour la couverture de chocolat:

  • 200g de bon chocolat noir
  • 10g de beurre doux

Consignes:

Pour la génoise:

Préchauffez votre four à 180°C chaleur statique. Séparez les blancs des jaunes sans faire de dégâts. Mélangez les jaunes avec les sucres puis ajoutez la farine tamisée, la Maïzena et la levure. Battez les blancs en neige avec la pincée de sel. Incorporez-les délicatement au mélange. Déposez une cuillère à café de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, en faisant de jolis ronds !

Faites cuire environ 10 minutes jusqu’à ce que la couleur de la génoise soit bien jolie. Démoulez et laissez refroidir.

Faites-vous un thé en attendant.

Une fois les génoises refroidies, tartinez les généreusement de confiture de framboises et placez au frigo pour 15 minutes.

Pour la couverture…

Faites fondre le chocolat avec le beurre au bain-marie. Nappez délicatement ce mélange sur les génoises à la confiture. Laissez au frais jusqu’à ce que le chocolat durcisse.

C’est prêt ! Dîtes m’en des nouvelles !

4
5

Gâteau d’hiver. Citrouille, chocolat, noix & matcha.

1

J’avais en tête l’idée moussue de la forêt en hiver, cette mousse verte imperturbable à tous les temps. Ce tapis doux, fragile, moelleux mais fort à la fois, invincible on dirait. Mon gâteau est un peu comme ça, robuste d’apparence, étrangement attirant, et moelleux à la dégustation !

Le matcha s’utilise en toutes saisons, et pourquoi ne pas l’allier à la citrouille de mon jardin, cette courge des contes de fées ? Un petit peu de chocolat pour la gourmandise et le crumble aux noix pour le croquant…

C’est en 2014 que j’ai véritablement appris à cuisiner et à aimer le thé matcha, c’est en 2015 que je le cuisinerai ici pour la première fois.

Mais qu’est-ce que c’est ?

Le thé matcha est japonais, il est d’une couleur verte éclatante, et est moulu en une fine poudre entre deux pierres. Pour obtenir cette sorte de thé, quelques semaines avant la récolte, les buissons de thé sont couverts et protégés de la lumière directe du soleil. Ainsi la feuille pour réaliser sa photosynthèse va surproduire de la chlorophylle et puiser dans le sol tous les oligo-éléments dont elle a besoin (d’où sa couleur verte !). Puis, les feuilles fraiches sont enroulées avant d’être séchées et dépliées par la suite. Elles vont alors s’émietter et donner du « Tencha ». Le Tencha moulu en une fine poudre sera enfin appelé Matcha.

Le thé matcha se prépare traditionnellement sous forme de boisson de thé. Il est d’abord tamisé dans une écope en bambou puis on ajoute une petite quantité d’eau bouillante. Cette mixture est alors fouettée énergiquement au moyen d’un fouet traditionnel en bambou, jusqu’à l’obtention d’une texture mousseuse !

Aujourd’hui le thé matcha est utilisé dans les sucreries japonaises, comme boisson mélangé à du lait de soja, comme arôme pour parfumer les chocolats, les gâteaux et même les crèmes glacées.

La saveur du thé matcha est affectée par ses acides aminés, elle rappelle le chocolat noir, les algues, voir même les épinards et les pointes d’asperges vertes !

Petit topo sur les vertus du thé matcha :

Les vitamines B sont très présentes, la B1 entretiendrait le système nerveux, le cœur et l’appareil digestif. La B3 aurait une action générale sur les tissus et renforcerait avec la B11 le métabolisme lipidique de l’organisme. La B5 serait nécessaire au bon état de la peau, des muqueuses et des cheveux. Il y a aussi des vitamines A, C et P, cette dernière serait très importante pour la résistance de la peau, les cheveux et renforcerait les tissus sanguins.

Outre les vitamines, le matcha est riche en chlorophylle, en fluor, en polioses (qui abaisseraient la glycémie et aideraient au traitement du diabète) ou encore en flavonols, anti-oxydants par excellence qui renforceraient les parois vasculaires et augmenteraient l’élasticité des vaisseaux sanguins… bref, buvez & mangez Matcha !

Bon, maintenant, place à la recette !

2

Le gâteau est volontairement à la limite du salé et du sucré. « Pourquoi pas en entrée !? » diront les moins frileux. Mais en dessert, ou à l’heure du goûter avec une tasse de thé au gingembre par exemple, il est parfait.

3

Temps de préparation : 1 heure + 1 heure 15 de cuisson + 3 heures au frais.

Ingrédients :

Quelques carrés de chocolat noir.

Le crumble :

  • 66g de farine de riz
  • 30g de sucre blond
  • ¼ cuillère à café (cac) de sel fin
  • 4 cac de thé Matcha
  • 3 poignées de morceaux de noix (faire 4 morceaux par cerneau environ).
  • 6 cuillères à soupe (cas) de beurre fondu

Le cake :

Ingrédients SECS :

  • 130g de farine de riz
  • 95g de farine de blé

(Vous pouvez tout faire avec de la farine de blé mais la farine de riz rendra le gâteau plus léger et plus digeste)

  • 150g de sucre blond
  • 1 cac de sel fin
  • 1 + ½ de bicarbonate
  • ½ cac de vanille en poudre
  • ½ cac de cannelle
  • 1 cac de gingembre frais râpé

Ingrédients HUMIDES :

  • 1 bol de morceaux de citrouille cuits + 10g de beurre + mélange 4 épices
  • 2 œufs à température ambiante
  • 62ml d’huile d’olive
  • 60g de beurre doux très mou
  • 3 cas de fromage blanc épais
    Le glaçage :
  • 150g de St Môret
  • 1 cac de sucre glace
  • Quelques gouttes de jus de citron vert
    Consignes :
    Thermostat 6 (180°C), chaleur statique.

    Pour le crumble :

    Mélangez tous les ingrédients avec le beurre fondu. Si vous n’arrivez pas à avoir la consistance « miette » du crumble, rajoutez un peu de farine. Placez le crumble au frais pendant que vous vous occuperez du cake.

    Pour le cake :

    Tout d’abord, après avoir cuit votre citrouille, placez les morceaux dans une poêle chaude avec du beurre, saupoudrez légèrement de sucre blond et de mélange 4 épices. Faîtes rôtir les morceaux 3 minutes, puis dans un bol, écrasez-les grossièrement à la fourchette.

    Dans un saladier, faîtes mousser le sucre avec les œufs. Ajoutez la courge et le reste des ingrédients « humides », mélangez, puis ajoutez les ingrédients « secs ».

    Beurrez et tapissez de papier cuisson un moule à cake, versez-y le mélange, tapissez de grosses miettes de crumble le dessus du gâteau.

    Enfournez pendant 25 minutes. Au bout de ce temps, placez sur le cake une feuille de papier aluminium, pour que le dessus du gâteau ne brunisse pas trop. Continuez la cuisson pour encore 45 minutes, en réduisant à 170°C.

    C’est cuit ? Laissez refroidir le cake pendant au moins 2 heures.

    Une fois bien refroidi, tranchez soigneusement le gâteau dans sa longueur du milieu, en prenant soin de ne pas abîmer la partie crumble.

    4

    Pour le glaçage :

    Mélangez alors le St Môret, le sucre glace et le citron, et tartinez la partie inférieure du cake. Ajoutez les morceaux de chocolat noir. De taille égales. Replacez la partie supérieure.

    Placez au frais, dégustez.

    PS:Il est encore meilleur le lendemain !

    5

Fairy carott cake.

1

La petite histoire du carott cake:

C’est un vieux gâteau, car ses ancêtres sont nés au Moyen Age!

En effet, à cette époque les sucreries étant très onéreuses, les carottes firent leur entrée en pâtisserie, car elles avaient un côté sucré et on pouvait les récolter facilement. On dit que les premiers ont été réalisés en Suède, mais c’est surtout durant la période géorgienne puis la seconde guerre mondiale et les rationnements de nourriture en Angleterre que les carottes furent à nouveau une alternative au sucre. La popularité du carott cake était faite !

Les américains le découvrirent dans les années 60 , et en firent eux aussi un gâteau incontournable de leur palette à desserts.

Aujourd’hui on l’agrémente d’un glaçage onctueux au creamcheese, qui apporte une fraîcheur et un petit goût salé délicieux.

Habituellement je réalise le carott cake en grande pièce, en forme de cake.

Mais cette fois-ci j’ai voulu allier cette saveur incontournable au kitsh des fairy-cake anglais, petits gâteaux des années 50, cousins germains des célèbres cupcakes américains. Les anglais les appellent fairy cake, car ils ressemblent à des gâteaux de fées, je trouve cette appellation beaucoup plus mignonne que celle de « cupcake », bien plus plus terre à terre.

2

Ainsi, voici une recette british à souhait !

Temps de préparation: 20 min + 50 min de cuisson + 5 min de déco : 1 h 15 minutes.

Budget: 5 euros.

Ingrédients pour 10 fairy carott cakes:

Pour le gâteau:

  • 2 oeufs bio
  • 120g de farine de riz ou de blé
  • 1/3 cuillère à café (cac) de sel
  • 200g de sucre blond
  • 2/3 de sachet de levure chimique ou une cuillère de bicarbonate alimentaire
  • 1 grosse poignée de noix décortiquées et cassées en gros morceaux
  • 200g de carottes bio
  • 7cl d’huile d’olive et/ou de tournesol
  • 1 cac non bombée de cannelle
  • 1 pincée de noix de muscade rapée
  • 1 pincée de 4 épices

Pour le glaçage:

  • 150g de creamcheese ou de St Morêt
  • 3 cuillères à soupe de crème genre crème d’isigny
  • 3 cuillères à soupe de sucre glace tamisé
  • 1 cac de jus de citron bio
  • 1 poche à douille serait idéale (pour faire une jolie décoration façon fairycakes).

Préchauffez votre four à 180°C (Thermostat 6).

Hachez les carottes pour avoir l’apparence des carottes rapées.

Mélangez dans un petit saladier : farine + levure ou bicarbonate + sel + épices.

Dans un plus grand bol faîtes mousser les oeufs et le sucre.
Rajoutez dans le mix 2 cuillérées à soupe d’eau chaude et l’huile.

En plusieurs fois, incorporez au mélange liquide le bol de farine, les noix et les carottes.

L’appareil est fin prêt ! Il n’y a plus qu’à le verser dans vos petits moules à cupcakes ou à muffins.

CONSEILS: Si vous prévoyez un petit moule avec en plus une petite caissette à cupcake, ou des moules en silicone: pas besoin de beurrer le moule. Par contre, beurrez et farinez (légèrement) si les moules sont en acier, car cela risquerait d’accrocher !
Enfournez pendant 25/30 minutes. Vous saurez qu’ils sont bien cuit si vous plantez la pointe d’un couteau à l’intérieur et qu’elle en ressort presque sèche!

Démoulez et laissez refroidir complètement vos petits gâteaux.

Préparez ensuite votre glaçace en mélangeant simplement sucre glace, fromage, crème et citron.

Mettez en poche à douille votre glaçage et décorez votre fairy carott cake, ou à défaut tartinez généreusement à l’aide d’une cuillère.

Ces jolis petits gâteaux se mangent à toutes heures et se conservent très bien au réfrigérateur quelques jours !


3

Cookies au chocolat !

Recette pour environ 30 cookies.

Temps de préparation : 30 minutes + 1 NUIT :

Budget: 5euros.

Ingrédients et consignes :

Une plaque de chocolat dessert. J’ai pris du chocolat noir, mais des marques de chocolat dessert font aussi des chocolats au lait, praliné, blanc.. “dessert” car il se tiendra mieux lors de la phase de repos et au four.

Cassez en petits dés les morceaux de chocolat.

Dans un premier saladier qu’on appellera « sec »:

2 + 1/4 de mug de farine de riz semi complète (ou de blé pour les tolérants au gluten)
1 cuillère à café (cac) de bicarbonate
1 + 1/2 cac de maïzena
1/2 cac de sel

Dans un autre petit saladier nommé « humide »: Mélangez soigneusement:

3/4 de mug de morceaux de beurre mou
1 mug de sucre roux
1 oeuf + 1 jaune d’oeuf bio
1 cac d’extrait de vanille ou 2 si vous adorez la vanille. 

Versez l’humide dans le sec, mélangez, incorporez doucement tous les ingrédients.

Rajoutez les morceaux de chocolat réservés juste avant. Mélangez tous les ingrédients, jusqu’à ce qu’ils soient bien amalgamés entre eux. A ce stade, roulez la pâte en un long boudin d’environ 4cm de hauteur. Il sera plus facile de couper les cookies pour les mettre à cuire.

Placez au frigo avec un torchon dessus, pendant au moins une nuit. Le beurre durcira, la pâte sera moins élastique. Le repos est OBLIGATOIRE.

Le lendemain faîtes chauffer votre four à 180°. Placer une feuille de papier cuisson sur une plaque à patisserie. Et coupez vos cookies à l’aide d’un bon couteau. Espacez les bien sur la plaque à pâtisserie car ils vont un peu s’étaler. Une fois la première tournée enfournée, n’oubliez pas de remettre le boudin au frais.

ENFOURNEZ pendant 10 min.

ATTENTION :Les fours étant tous différents, la première fournée sera une sorte de test, une fois les cookies sortis du four, regardez en dessous du cookie, si c’est un peu trop brun, réduisez à 175° C ou d’une minute de temps.

Une fois sortis du four, laissez les refroidir sur une grille. Ils peuvent sembler mous, mais ils durciront au contact de l’air ambiant.

Pour plus d’efficacité et moins d’énergie consommée, pendant que vos cookies cuisent, dans une assiette préparez dors et déjà la fournée suivante, placez la au frigo pendant que les cookies cuisent. N’oubliez pas de laisser au frigo votre pâte quand vous ne vous en servez pas.

Conservation:

Les cookies se conservent dans des boîtes hermétiques, je les enveloppe aussi dans des petits tissus, ainsi je peux les garder au moins une semaine. Mais ils sont si bons qu’ils ne durent jamais bien longtemps !