Buddha bowl ou l’enseignement ayurvédique : l’alimentation salvatrice.

 

2

Cet été j’ai potassé la culture food ayurvédique. Et cela m’a passionné. 

L’Ayurvéda est très riche en enseignements & je ne pourrai pas tout écrire en un seul article. Mais j’aimerai partager avec vous quelques grandes idées que j’ai tiré de cette médecine indienne qui date de 5000 ans et qui offre une vision holistique du malade, de la maladie et de l’aliment. 

L’Ayurvéda est une science de l’individu car son approche varie pour chaque personne. Cette notion de singularité se décrit par notre constitution ou profil qui est établi à notre naissance. Cependant dans  notre vie quotidienne nous sommes bien souvent éloignés de notre constitution originelle. L’Ayurvéda estime l’écart entre ces deux états et considère que ce déséquilibre est la porte ouverte aux maladies. Ainsi, nous ramener à notre état de parfaite santé et le maintenir est le but ultime de l’Ayurvéda.

Cette médecine considère que les éléments de notre environnement et notre alimentation nous influencent. Elle a donc construit tout son système autour des 5 éléments (Eau – Terre – Feu – Espace – Air) et de leurs caractéristiques. La santé est perçue comme un état dynamique où ses éléments doivent être constamment observés et ramenés à l’équilibre pour qu’ils n’entrent pas en conflit. C’est là qu’interviennent les doshas.  

Il y existe 3 énergies vitales appelées « DOSHAS ». Ces énergies vitales sont indépendantes et ont tendance à se dérégler et à perturber les autres. Mais lorsqu’elles fonctionnent correctement elle sont bénéfiques et améliorent notre santé corporelle et mentale.  La traduction  littérale de « dosha » est défaut

Chaque dosha possède ses propres qualités, qui ne doivent pas être présentes en excès dans le corps, au risque de menacer l’équilibre de l’individu. Ces qualités sont appelées « GOUNAS ». Froid – chaud – sec – huileux en sont des exemples. 

Il y a 3 doshas : Pitta – Vata & Kapha. Chacun a ses qualités. Cette division permet l’équilibre du corps.  Pitta et Vata sont les doshas du mouvement ascendant et Kapha a un mouvement descendant. Le ventre est la zone la plus équilibrée du corps car les 3 doshas y sont présents en proportions égales. Voilà pourquoi on dit que le ventre est le deuxième cerveau 🙂 

L’objectif de cette médecine : rééquilibrer les doshas (énergies vitales) en excès dans le corps afin de rendre le terrain propice à la guérison, mais aussi en prévention pour se maintenir durablement en bonne santé ou éviter la récurrence d’une maladie après son traitement. 

Ainsi vous l’aurez compris, chaque individu correspond plus ou moins à un dosha. Et il y a des aliments à éviter quand on se sent faible. Les aliments sont caractérisés par une « qualité » (ex chauffant pour le citron) et en fonction de son dosha il y a des « qualités » qu’il faut éviter de manger, pour éviter « d’aggraver » la situation et de voir son dosha en « excès ». Car n’oubliez pas, dosha veut dire défaut. « On est un « défaut » qu’il faut équilibrer ».   🙂 Cela peut sembler complexe au premier abord mais quand on se familiarise avec l’idée ça en devient logique !

Une série de question peut aider à trouver son dosha et quelles « qualités » éviter lors de ses repas quand on ne se sent pas bien, afin de se sentir mieux. Je publierai bientôt un questionnaire pour vous aider à trouver votre dosha, si ça intéresse des gens 🙂 

Voici ici quelques petites leçons ayurvédiques facilement applicables dans notre vie de tous les jours & qui amélioreront notre quotidien si on les applique régulièrement & avec soin. Ce sont des aliments qui correspondent à tous les doshas. Un peu comme des aliments essentiels à une bonne santé en fait 🙂

  •  Le Gingembre  

    Cette racine asiatique est connue pour ses vertus aphrodisiaques, digestives, laxatives, antispasmodiques, antiflatulentes, antivomitives, toniques.. On l’utilise pour une tonne de problèmes de santé, comme la circulation, les problèmes osseux et digestifs. Frais ou en poudre, sa saveur est unique, piquante et se marie aussi bien en salé dans une marinade par exemple qu’en sucré dans un golden latte ou un crumble.

  • Le Curcuma 

Ce cousin asiatique du gingembre est le roi des plantes ayurvédique tant ses vertus sont multiples ! Anti-inflammatoire -antioxydante – antibactérienne – antitumorale – antiallergique – diurétique – stimulante – astringente … Ses vertus purifient le sang et le fois et traitent les problèmes de peau. L’ingrédient actif du curcuma s’appelle la curcumine. Il est bon de savoir que la curcumine est 2000 fois plus active avec du poivre noir 😉 Dans le genre épice super il y a aussi la cardamome (antiacide) et la cannelle (antibactérienne et digestive). 

  • L’ail 

  • Cet alicament a prouvé toute ses vertus pour la santé depuis des siècles. Anti-âge, tonique pour le coeur, nettoyant, digestif, anti-infectieux – anticoagulant – anti-oxydant & detox. On le conseille aussi pour les gens qui ont besoin de bien dormir. Il est aussi connu pour diminuer le mauvais cholestérol. En Ayurvéda l’ail est décrit comme ayant tous les goûts à part le salé. C’est fou quand on y pense 🙂

    • Le miel & les sucres non raffinés

    Il est temps de changer vos habitudes si ce n’est pas déjà fait et de bânir les sucres raffinés de votre alimentation. Sérieusement, les produits raffinés sont dépourvus de toutes substances nutritives qui faisaient au départ leur intérêt. Ils se conservent certes plus longtemps que des aliments complets mais ils sont pauvres en vitamines, minéraux et fibres. Les sucres blancs raffinés proportionnellement aux sucres non raffinés sont connus pour créer plus de diabète, de prise de poids, de toxines etc. Alors remplacez votre sucre blanc du matin par du sucre roux, ou du sirop d’agave, d’érable ou du miel ! Car le miel est un aliment fou. C’est un aliment qui a déjà été prédigéré par les abeilles, il est empli de leurs enzymes digestives qui vont booster notre métabolisme. Le miel détoxifie l’organisme, il régule la glycémie, apaise la soif, calme les nausées, désinfecte les plaies, les maux de gorge, l’indigestion.. A consommer évidemment cru & biologique pour éviter les mélanges d’ingrédients horribles qu’on peut trouver dans le commerce.

    Pour ma part je trouve magique de savoir qu’un épice peut nous prévenir d’un rhume imminent ou que prendre cette herbe en infusion nous évitera ce mal de ventre incompréhensible et récurrent qu’on subissait depuis longtemps. 

    Bon, après ce petit mot indien, place à la recette, un buddha bowl. En plus d’être tendance je trouve ce style de plat très complet sur le plan nutritif. 

    1

    Dans le genre cuisine ludique, le buddha bowl, y a pas mieux !

    Il s’agit de créer une salade composée bol par bol en s’amusant avec le dressage et les couleurs tout en s’assurant un repas complet sur le plan nutritif. Il y a 5 règles à respecter :

    • La Base : une céréale : riz, quinoa, millet, boulgour.. ce que vous voulez
    • Des protéines : du tofu, des légumineuses (pois chiche, lentilles, haricots rouges) ou du poisson etc.
    • Des légumes : il faut environ 3 légumes de saison. Jouez avec le cru-cuit ! Tout ce qui vous fait envie ! Avocat, mangue, petits pois, betterave, courgette, aubergine grillée…
    • Un TOPPING : des graines ou fruits secs, des épices & des herbes fraiches ! Pareil, comme bon vous semble !
    • Une huile : olive, beurre clarifié (ghee), sésame, lin ou même une vinaigrette à base de tahin ou de jus de citron. 

    Une fois les éléments choisis, il ne vous reste plus qu’à dresser votre bol !

    Voici ma recette pour une personne :

    • Base: 50g de riz basmati semi-complet cuit avec 1 gousse d’ail
    • Protéines: 1 poignée de haricots rouges
    • Légumes: De la betterave jaune – du raisin rouge – un quart d’avocat et une branche de cive
    • Topping: Une pincée de baies de goji & des graines de chia
    • Herbes & huile : De la coriandre & de l’huile d’olive.
    • Epices : sel & curcuma.

    Cette salade se conserve bien au frigo, donc vous pouvez même vous la préparer la veille !

     

    J’espère que vous aurez trouvé cet article intéressant, en tout cas j’ai adoré découvrir cette médecine indienne et la partager ici fut un grand plaisir 🙂 

    Belle rentrée à vous !

    Une réflexion sur “Buddha bowl ou l’enseignement ayurvédique : l’alimentation salvatrice.

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s