Pavlova mûre & lilas.

1
2

La Pavlova, cette recette symbole de la plus gracieuse des danseuses classique au monde: Anna Pavlova.

La Pavlova est un dessert simple, beau et divin. La simplicité étant la sophistication suprême comme disait De Vinci. Surtout en danse, en l’occurrence.

Meringue, crème fouettée et fruits frais sont les fondamentaux de cette recette. Recette ré interprétable de milles façons.

3

Ce dessert serait originaire d’Océanie en en particulier de Nouvelle Zélande ou d’Australie. Tout ça n’est pas très clair.

En effet Anna Pavlova en grande ballerine et femme libérée qu’elle était, après avoir triomphé dans la Mort du Cygne avait décidé de créer sa propre compagnie de ballet et de voyager à travers le monde. Lors de sa tournée en Océanie dans les années 1925-1930, elle s’arrêta en Nouvelle Zélande puis en Australie. Ces deux pays se chamaillent depuis lors quant à l’origine de la recette. En vérité, on se fiche bien de savoir dans quel lieu fut créée cette recette ! Mais pour les curieux, vous pourrez noter que la Nouvelle Zélande fut la première contrée visitée par Anna et que d’après sa biographe c’est en 1926 à Wellington que le chef de l’hôtel dans lequel séjournait la danseuse créa ce plat en son honneur.

Aérien, sucré et mémorable. Comme la danse. Un message de beauté, de joie et de vie.

Anna Pavlova aurait déclaré peu avant sa mort qu’elle espérait avoir ancré dans le coeur des gens le souvenir de la Danse.

4
5

J’ai pour ma part réalisé une pavlova avec des fruits de mon jardin : les mûres ! Et j’ai aussi utilisé une fleur comestible du mois de mai : le lilas !

6

Place à la recette !

7

Budget:10 euros

Ingrédients:

  • 3 blancs d’oeufs à température ambiante
  • 1 pincée de sel fin
  • 150g de sucre glace
  • 230g de mascarpone
  • 50cl de crème Isigny
  • 1 pincée de vanille en poudre
  • Une petite tasse de coulis de mûres
  • Une poignée de pistaches (non salées attention!)
  • 4 brins de lilas<br/Consignes:Préchauffez votre four chaleur statique à 110°.

    Préparez une plaque à pâtisserie avec un papier cuisson ainsi qu’un cercle en inox du diamètre que vous souhaitez.

    MERINGUE:

    A l’aide d’un fouet manuel ou électrique fouettez en neige les blancs d’oeufs avec la pincée de sel. Quand le mélange devient mousseux ajoutez au fur et à mesure le sucre glace. Fouettez jusqu’à obtention d’un « bec d’oiseau » au bout de votre fouet. C’est prêt !

    Répartissez DELICATEMENT la meringue dans le cercle à l’aide d’une spatule en insistant bien sur les côtés et la base de la meringue, pour que ces derniers ne soient pas trop fragiles à la sortie du four.

    Enfournez pour 1h30 et n’ouvrez pas le four pendant la cuisson ! La meringue risquerait de se craqueler et ça, on veut pas !

    Au bout des 1h30, éteignez puis entrebaillez la porte du four. Laissez y refroidir la meringue. Toujours pour éviter les craquèlements !

    CREME:

    Toujours avec votre fouet, fouettez quelques petites minutes la crème d’Isigny avec le mascarpone et la vanille. Le but est d’obtenir une crème assez ferme pour tenir sur la meringue mais quand même aérienne.

    Une fois la crème montée, garnissez la meringue et créez un tourbillon de coulis de mûre à l’intérieur de la crème. Parsemez de pistaches et de petites fleur de lilas, blanc, violet ou bien rose.

    Ne tardez pas trop à déguster !

    8
    910

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s