Salade endives – betteraves – quinoa grillé – noix – comté & oeuf parfait.

2

Une petite salade hivernale avec ma découverte de la semaine, le quinoa grillé, top pour apporter un côté croquant salé à vos assiettes ! Rajoutez un œuf « parfait » pour épater la galerie et le tour est joué 🙂

Ingrédients pour 2 personnes :

  • 3 jolies petites endives
  • 2 betteraves de petites tailles
  • 8 noix
  • 100g de comté
  • 2 cas de graines de sésame (torréfié ce serait encore mieux)
  • 1/2 mug de quinoa
  • 1 mug d’eau
  • 1 gousse d’ail
  • 2 oeufs
  • Huile d’olive ou tournesol, pépin de raisin.. + vinaigre balsamique
  • Sel & poivre

4

L’oeuf parfait : on l’appelle ainsi grâce à sa cuisson, qui fait de lui un oeuf au blanc juste cuit et au jaune fondant. Sa cuisson se fait avec la coquille & à 64° degrés précisément. Je l’ai faite au four, mais si votre four est trop approximatif, vous pouvez tout aussi bien la mener au bain-marie avec un thermomètre.

Placez vos oeufs dans une boîte à oeufs en cartons, et placez les 55 minutes à 64°/65° (la précision au thermostat du four étant parfois peu précise je vous laisse un degré d’erreur 😉 ). Une fois cuits, refroidissez les avec de l’eau glacée. Écalez les juste avant de servir. Attention, les blancs seront très fragiles.

Le quinoa grillé : Salez et portez l’eau à ébullition, puis ajoutez y le quinoa et l’ail, recouvrez d’un couvercle et laissez cuire pendant 20 minutes, ou jusqu’à ce que le quinoa se soit totalement gorgé d’eau. Débarrassez et étalez pour refroidir. Allumez votre four à 190°C. Plaquez le quinoa sur une plaque de four recouverte de papier cuisson, laissez torréfier pendant environ 10 minutes en remuant quelques fois. Le quinoa doit sécher & devenir croustillant.

La salade : Emincez vos endives, coupez des dés de betteraves, procurez vous quelques cerneaux de noix & réalisez à l’aide d’une économe des lamelles de comté. Assemblez le tout excepté le comté & rajoutez 2 cuillères à soupe de graines de sésame.

Pour la vinaigrette, mélangez 2 pincées de sel, 1 de poivre, 1 cuillère à soupe de vinaigre & 3 d’huile.

 

Assemblage :

Dans vos bols ou assiettes creuses déposez la salade composée, les oeufs coupés en deux, saupoudrez de quinoa grillé et enfin en dernier, disposez,  enroulées, les lamelles de comté.

 

3

 

 

Gaufres sans lactose & à la farine complète – potiron – avocat – coriandre & cie.

1bis

Voici une recette pour de jolies gaufres pleines de bons nutriments et légères comme le vent !

Ces mignonnettes sont sans lait animal pour apporter une certaine légèreté & éviter les possibles ballonnements de vos bidous causés par l’excès de lactose dans l’intestin et la défaillance de son enzyme « lactase » qui est censée -à la base- digérer le lactose..

Ces gaufres se marient aussi bien sucrées que salées. Ici je propose une version salée, qui constitue un repas équilibré végétarien : vitamines, protéines, énergie, anti-oxidants, bons gras (mono-insaturés via avocat & huile d’olive) laitage etc.

3bis

5bis

Ingrédients :

Pour 4 personnes :

Pour les gaufres :

  • 130g de farine de blé T80 ou T110 (ou de RIZ pour les intolérants au gluten)
  • 30g de fécule de maïs
  • 1/2 cac de poudre à lever
  • 1 cac de bicarbonate
  • 1 cac de sucre blond
  • 1/2 de sel fin
  • 1 tasse de lait d’amande
  • 1 oeuf
  • 1/4 tasse d’huile d’olive
  • 1 + 1/2 cac de vinaigre de cidre

Pour la garniture :

  • 1/4 de potimarron de taille petite à moyenne
  • 2 avocats à couper en morceaux
  • 150g de feta
  • 1/2 grenade
  • des brins de coriandre
  • huile d’olive, sel & poivre.

2bis

Pour les gaufres,

mélangez ensemble tous les ingrédients SAUF le vinaigre de cidre, qu’il faudra ajouter à la toute fin, juste avant de cuire vos gaufres. Confectionnez les juste avant de passer à table, elles garderont leur chaleur & leur croustillant.

Pour la garniture : 

Faîtes des cubes de potimarron & placez les sur une plaque  au four enrobés d’huile d’olive, sel & poivre pendant 15 minutes à 180°C.

Rajoutez les cubes de feta quelques minutes avant la fin, pour qu’elle fonde sur la courge.

Une fois les cubes cuits, vous pouvez les dresser sur vos gaufres chaudes, parsemer de morceaux d’avocats, de feuilles de coriandre & de grains de grenade !

A déguster sans tarder !

Houmous potimarron & coriandre.

1


Voici une petite idée pour un moment automnal coloré !


4

La courge c’est super bon en soupe, purée, gratin & même –> gâteaux  ! Mais j’avais envie d’une recette fraîche, pour une entrée, un apéritif en encore mieux, un brunch.

Associée à la coriandre, la courge fait un malheur.

2

Ingrédients pour un bol généreux :

  • 1/2 potimarron de taille moyenne.
  • 350g de pois chiche rincés
  • 3 cac de jus de citron
  • 1 cac de purée de piment
  • 3 cac de tahini (purée de sésame grillé – la base du houmous avec le pois chiche)
  • 3 brins de coriandre ciselée ( une des seules herbes où la tige est aussi bonne que les feuilles !)
  • 3 cac de sel
  • 3 tours de moulin à poivre noir
  • 2 pincées de cumin
  • Du pain & des grains de grenade pour la dégustation.

Epluchez, coupez en morceaux votre courge puis jetez là dans de l’eau bouillante salée pendant environ 15 minutes. A la fin de la cuisson, la pointe de votre couteau doit s’y enfoncer comme dans du beurre. Après un tour par la passoire, laissez refroidir.

Dans un robot mixeur, mélangez vos pois chiches ainsi que les morceaux de potimarron cuits. Ajoutez au fur et à mesure du mixage les autres ingrédients : citronpimenttahinicoriandrecumin En dernier : le sel & poivre, à votre convenance.

Ce houmous sera parfait avec des petits biscuits apéritifs salés / pimentés ou simplement tartiné sur des tranches de pain (de mon amoureux sur la photo !) avec quelques grains de grenade !

Bel automne à vous ❤  
5

3

Mousse végétale au marron & cacao amer.

1bis

En ce doux dimanche d’automne, voici une mousse légère à la crème de marron & au cacao amer. Assez sucrée pour le cocooning du week-end & au goût cacaoté pour le petit truc qui fait qu’on profitera à fond des rayons du soleil pendant longtemps, quoi qu’il arrive !

En vérité, je vous présente cette mousse non pas parce que j’avais envie d’une mousse. Mais surtout parce que j’ai découvert une technique révolutionnaire (et que j’adoooore la crème de marron.).

Le mot clé est végétal. En effet, les blancs d’oeufs montés en neige seront remplacés par… de l‘eau de pois chiche ! Si si, celle qu’on trouve au fond de la boite de conserve ! Le résultat est bluffant. Après les avoir battu énergiquement, on obtient une consistante mousseuse & ferme, d’une blancheur éclatante.

– A quoi ça sert de faire cette mousse avec du jus de pois chiche ?

Tout d’abord, c’est moins cher ! Les vrais bons oeufs de nos jours sont chers & si précieux que je préfère les manger coq ou brouillés que les utiliser à des fins purement « techniques », car dans la mousse, le blanc d’oeuf est purement présent à des fins chimiques, et c’est tout. Deuxième argument: c’est une bonne nouvelle pour les vegan : vous pourrez désormais vous faire des mousses purement végétales !! La vie est parfaite n’est-ce pas !

Enfin, cette mousse prend en un temps record. Contrairement à la mousse aux oeufs qu’on doit laisser minimum 3h au frigo, celle ci est parfaite à partir d’une heure au frais !

Bon, pour aller un peu plus loin, voici une mini explication faite maison:

C’est très simple ! La mousse se constitue de 2 phases :une phase discontinue (les molécules ne se touchent pas) formée de bulles de gaz, et une phase continue (les molécules se touchent) formée de pelotes de protéines.

En fait, lorsqu’on bat un liquide plein de protéines, celles-ci se déroulent et s’accrochent entre elles, formant ces pelotes.  Il en existe des naturelles, sur la bière par exemple ! Mais la plus connue est celle des œufs, puisqu’elle, elle est « stable » ! Et pourquoi « stable » ? Eh bien, c’est lié à leur viscosité : plus elles sont visqueuses, plus elles sont stables & plus elles moussent !

–>  Les pois chiches sont pleins de protéines végétales et leur jus est super visqueux ! et bim ça fait des chocapics  de lui le candidat idéal pour une mousse d’enfer !

7

6

Ingrédients :

  • 150g de jus de pois chiche (environ le jus d’une boîte de conserve !)
  • 2 cuillères à soupe de cacao amer
  • 300g de crème de marron

A l’aide de votre robot ou à la main, fouettez à haute vitesse le jus des pois chiche. Le mélange va mousser puis devenir blanc & enfin monter en neige, de manière subtile & inattendue ! N’hésitez pas à bien fouettez, c’est lorsque le fouet formera un petit bec d’oiseau que les blancs seront au top.

Parallèlement ou à la suite si vous montez à la main, réchauffez & mélangez dans une petite casserole la crème et le cacao, pour détendre le mélange, afin d’avoir une meilleure incorporation. Faîtes attention à ne pas trop le chauffer non plus, car il ne faut pas que ça fasse retomber les blancs pour l’opération qui va suivre.

Incorporez en 3 fois les blancs au mélange marron-cacao, à l’aide d’une maryse. Le rendu doit être uniforme, lisse & marron clair.

Pas une minute à perdre, garnissez vos verrines, verres ou bols en tous genre et hop, au frais pendant une heure. Le temps que le froid fasse son travail.

Ces mousses se gardent bien une journée. Passée 24h elles risquent un peu de retomber, comme toutes les mousses.

5

L’indétrônable tarte à l’oignon.

7 6

Cette semaine je vous écris ma recette de Tarte à l’oignon. Enfin non, plus exactement c’est la recette de ma douce marraine lyonnaise, que je chérie (ma marraine ET la recette) depuis toujours et au fur & à mesure du temps j’y ai ajouté ma touche personnelle.

Pas d’histoire ou de note nutritionnelle aujourd’hui, simplement une recette authentique, avec des produits naturels et un vrai goût de tarte à l’oignon, oignons qui ont cuit au contact des lardons fumés & herbes parfumés.

Une tarte réconfortante en ces premiers jours de frimas. 

2

Temps : 20 min + 45min de cuisson.

Budget : 7 euros.

Pour cette tarte il vous faudra :

  • 150g de farine de blé
  • 75g de beurre
  • 2 pincées de sel (à diluer dans l’eau).
  • 3cl d’eau
  • 1 petit oeuf
  • 200g de lardons de poitrine fumée
  • 500g d’oignons jaunes
  • 2 oeufs
  • 20cl de crème fraîche épaisse
  • muscade, sel & poivre
  • 1 feuille de laurier & deux brins de thym
  • Quelques graines de courge

La pâte brisée : 

Mélangez puis sablez la farine avec le beurre puis creusez un puits et versez y l’oeuf, l’eau & le sel. Mélangez le tout jusqu’à l’obtention d’une pâte. Si elle colle rajoutez un peu de farine. Veillez bien à ne pas trop la malaxer, car elle deviendrait molle & élastique. Réservez une heure au frigo.

L’appareil : 

Allumez votre four à 180°C.

Colorez dans une poêle avec un chouia d’huile d’olive les lardons. Débarrassez et faîtes suer les oignons dans la graisses des lardons avec la feuille de laurier. Les oignons doivent prendre des couleurs mais ne pas brunir. Une fois cette étape respectée, rajoutez les lardons dans la poêle et mélangez le tout à feu doux pendant 3 minutes.

Dans un saladier, réunissez œufs, crème et épices. Battez le tout légèrement.

Abaissez votre pâte, piquez là, et déposez homogènement le mélange oignon-lardon (en ôtant bien la feuille de laurier) sur la pâte. Versez enfin votre appareil liquide, de façon à ce que chaque parcelle vide de la tarte soit remplie.

Parsemez de graines de courge. Enfournez pendant 45 minutes.

Dégustez avec une bonne salade verte. Cette tarte se conserve très bien pendant 3/4 jours.

8 5

Raw cake à la betterave.

1bis

Depuis cet été je teste un nouveau genre de gâteau, le raw cake ou le gâteau cru. Un gâteau sans cuisson, auquel j’ai décidé qu’il n’y aurait ni lactose,  ni mauvais sucre (saccharose glucose), oeuf, farine, gluten, bref on pourrait se demander comment ce gâteau fait pour exister !

Eh bien mes amis c’est grâce à la noix de cajou & à l’huile végétale de coco !

L’huile de noix de coco est une huile légèrement parfumée, très riche en acide laurique (50%), cet acide gras présent dans le lait maternel ! Ainsi cette huile est un puissant antifongique, antibactérien, et antilevure naturel. De plus, c’est un acide gras, certes, mais aux chaines de carbones courtes donc un acide gras qui se digère très bien, qui n’est pas stocké mais au contraire constitue une énergie disponible immédiatement.

Cette huile est solide à température ambiante mais après avoir été liquéfiée et incorporée à une préparation culinaire elle se rigidifie et permet aux gâteaux d’avoir une tenue impeccable, sans avoir recours à de la farine, de la gélatine ou de l’agar agar, tous ces ingrédients où il faut monter fortement en température pour obtenir un résultat similaire. (Elle fait aussi des miracles sur les cheveux.. mais c’est un autre sujet ! ).

Le mouvement « RAW FOOD » ? C’est un moyen de garder au maximum les propriétés nutritionnelles et bienfaitrices des ingrédients utilisés. Car quand on cuit un aliment à plus de 45°C celui ci perd presque tous ses enzymes naturels qui nous apportaient les vitamines nécessaires à notre journée. En fait on perd les meilleures propriétés des fruits et légumes en les mangeant cuits.

Mangez sauvage, sublimez les produits.

Je ne suis pas une crudivore invétérée, mais je trouve qu’il est nécessaire de manger des aliments crus, pour préserver toutes ces belles vitamines et aussi pour renforcer notre tube digestif, car plus on mange cuit, plus le tube digestif se fait à l’idée qu’il n’a pas beaucoup de travail à fournir pour digérer la nourriture, alors il deviendra faible et on aura plus d’acidité, de risques de brûlure et moins on transformera en énergie ce que l’on mange… et alors on stockera dans les poignets d’amour … voilà voilà !

Bref, n’hésitez pas à sous cuire vos légumes avec vos féculents par exemple, ou à mettre des légumes crus dans vos grandes salades 🙂

Enfin, un petit mot sur la noix de cajou, une des oléagineuse les plus répandues sur la planète ! Très riche en minéraux, cuivre et magnésium, cette noix ne contient pas de « mauvais » cholestérol malgré une teneur en graisse. Les graisses de la noix de cajou sont des graisses oléiques (comme l’huile d’olive) et sont considérées comme de bonnes graisses, car monoinsaturées  (oméga 9) donc ce gâteau n’est pas « gras », vous pouvez en manger sans culpabiliser hihi et même améliorer votre « bon » cholestérol, baisser votre sensibilité à l’insuline et à l’hypertension.

1

Voici la recette, lentement élaborée par mes soins ❤

Ingrédients :

  • 1 mug de figues sèches
  • 1/2 mug d’amandes
  • 2 mug de noix de cajoux
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 2 cuillères à soupe de sirop d’agave
  • 5 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 2 betteraves cuites lentement à l’eau

Vous avez besoin : d’un mixeur ! Le plus performant possible & un cercle à pâtisserie sans fond.

LA VEILLE AU SOIR : faîtes tremper dans un saladier rempli d’eau vos noix de cajou et dans un autre bol vos amandes.      

POURQUOI ? Les oléagineux (plantes qui contiennent des fruits ou graines riches en matières grasses, comme les amandes, les noix, les graines de tournesol…) contiennent un inhibiteur d’enzyme qui empêche leur bonne digestion. Lorsqu’on les fait tremper, le processus de germination commence et ce problème disparaît lorsque ce processus est enclenché. Il augmente aussi la quantité de vitamines présentes dans le fruit et le pouvoir d’assimilation des minéraux (magnésium, potassium, calcium, fer, zinc, etc.).

  1. Le lendemain, rincez & mixez finement vos amandes avec les figues. Il faut obtenir une boule de pâte, qui constituera votre base. Étalez là à la main au fond de votre cercle, de façon uniforme. Réservez au frigo.
  2. Dans votre mixeur, placez les noix de cajou (rincées), les betteraves coupées en morceaux et tous les autres ingrédients. Mixez longuement, afin d’obtenir une pâte très fine.
  3. Garnissez votre moule et laissez au frais pendant 2h30 MINIMUM. Le gâteau sera meilleur le lendemain (comme tous les gâteaux généralement je trouve.).
  4. Vous pouvez décorer avec des copeaux de noix de coco.

3

Cake Spiruline / sérac / mimolette / maïs & graines de chia 

vue de haut 1

La semaine quand je n’ai pas le temps de rentrer chez moi, je me prépare une salade composée ou un cake salé que j’accompagne de salade verte ou de mâche etc. L’occasion pour moi de tester de nouvelles associations de saveurs et de textures.


Cette semaine, je partage avec vous une de mes recettes devenue recette fétiche car pleine de couleurs, de goûts & super bonne pour la santé car comme vous l’aurez lu, c’est un cake à la spiruline que je vous présente !

La spiruline ? C’est une « micro algue », très très riche en fer, protéines (source n°1 selon l’OMS) et béta carotène (30x plus que la carotte !), elle fait partie de la famille des « SUPER ALIMENTS » et comme elle est une source de protéine végétale très importante, cette algue est un facteur essentiel pour combattre la mal/sous-nutrition dans le monde et convient aussi aux sportifs en quête de protéines naturelles.

On trouve la spiruline en magasins bio ou sur internet, sur les sites comme greenweez par exemple. Mais si vous en achetez, faîtes attention à bien la choisir, car une spiruline de mauvaise qualité sera très néfaste pour votre santé car l’algue absorbe facilement polluants et métaux. Je l’ai acheté en poudre pour une meilleure incorporation en cuisine, mais vous pouvez aussi la trouver en comprimés etc.

Ce cake est donc végétarien, mais grâce à la spiruline et ses protéines végétales, vous resterez en forme toute la journée ! Cette algue est plus riche en protéine qu’un steak de boeuf (65g de protéines pour 100g de spiruline contre environ 25g de protéine pour 100g de steak de boeuf). Saviez-vous d’ailleurs que l’autre nom de la spiruline est « l’algue steak » ?

J’associe à la spiruline de la mimolette pour son côté régressif, doux, salé et fondant qui contreront le goût à tendance acide de l’algue verte. Le sérac (sorte de féta de vache) est présent pour aussi neutraliser les effets acides.

face1

Ingrédients :

  • 3 oeufs
  • 70g de beurre fondu
  • 7 cL d’huile d’olive
  • 10 Cl de lait végétal ou de vache
  • 200g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 cac de sirop d’agave (ou de miel doux)
  • 2 cas bombée de spiruline
  • 1 cas de graines de chia
  • 1 pincée de sel
  • 100g de petits pois (surgelés décongelés ou frais)
  • 140g de maïs égouttés
  • 150g de dès mimolette 
  • 50g de sérac (feta jurasienne) ou ricotta
  • Quelques rondelles de carottes crues pour la déco

Clarifiez les oeufs. Mélangez les jaunes avec le lait, le beurre fondu & l’huile d’olive.

Ajoutez la farine, la levure, le sel, le sirop d’agave. Mélangez. Ajoutez le maïs, les petits pois, la mimolette, le sérac.

Montez les blancs en neiges. Ajoutez délicatement les blancs à la préparation puis finissez avec la spiruline & les graines de chia. ( Pour plus d’infos sur ces petites graines, rdv dans Cet article ! )

Versez la pâte dans un moule à cake, déposez-y quelques rondelles de carottes & cuire 35/40 minutes à 180°C. En fin de cuisson, la lame du couteau doit être sèche.

Il se bonifie avec le temps.

vue de haut 2

Scones au lait d’amande, raisins & graines de chia.

6

Voici une recette de scones dont vous me direz des nouvelles ! Ces petites sucreries boulangères feront un massacre lors de vos brunch, accompagnés de crème fraîche crue ou de gelée de framboises & des fruits frais ! Un moment de plaisir en petite portion !

7

La graine de chia ?

Ces petites graines très prisées des Aztèques car elles leur conféraient une intelligence et endurance supérieures à leurs ennemis, sont originaires du Mexique, c’est d’ailleurs pour cela qu’un état de ce pays porte le nom de « Chiapas ». Ces graines sont réputées car elles ont une multitude de vertus !

  • Riche en fibre ! Une portion couvrirait 42% des apports journaliers en fibres.
  • Coupe faim ! La graine gonfle dans le ventre et provoque une sensation de satiété ! Idéal dans un smoothie l’après midi.
  • Source de calcium ! Une portion par jour couvrirait 18% des apports quotidiens.. Utile quand on n’aime pas trop les laitages !
  • Remplies d’acides gras oméga-3, encore plus que les graines de lin et le saumon. Ce « bon » gras joue un rôle clé pour un coeur en bonne santé. Des niveaux élevés de gras dans le sang augmentent les risques de développer des maladies cardio-vasculaires et plusieurs études ont conclu que les oméga-3 abaissent les taux de triglycérides.
  • Evidemment ces graines sont peu caloriques, donc vous ne pourrez jamais en abuser !

5

Budget : Economique
Ingrédients pour 4 personnes :

  • 250g de farine de riz
  • 15cl de lait d’amande
  • 60g de raisins secs
  • 2 cas de graines de chia (à trouver en épicerie bio)
  • 50g de beurre demi-sel
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 cas de sucre blond
  • 1/2 cac de sel
  • 1 jaune d’oeuf pour la dorure

Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6).

Tamisez la farine & la levure, ajoutez le sel et le sucre. Mélangez.

Ajoutez le beurre à température ambiante coupé en petits dés. Du bout des doigts, incorporez le à la farine.

Ajoutez les raisins, les graines de chia puis enfin le lait d’amande.

Mélangez le tout à l’aide d’une fourchette, puis pétrissez brièvement avec les mains jusqu’à ce que le pâte ne colle plus. Au besoin, rajoutez un peu de farine.

Abaissez la pâte au rouleau sur 3cm d’épaisseur. Découpez les scones avec un emporte pièce de 5 cm de diamètre et déposez les sur une plaque à pâtisserie munie d’une feuille de papier cuisson.

Laissez 5 mm d’espace, ça suffira. Badigeonnez les de jaune et laissez cuire 15 minutes jusqu’à ce qu’ils soient dorés !

A déguster tiède ou bien froid avec de la bonne crème fraîche, de la confiture, du lemon curd..

4 2bis

Tian aux légumes du soleil

ingrédientstian

Ce tian aux légumes d’été est un plat du sud délicieux & super bon pour la santé, donc on a carrément le droit de se resservir ! Les légumes confits au four dans un plat en terre cuite fondent dans la bouche & la préparation du tian est à la portée de chacun, il suffit d’avoir de bons légumes à sublimer !

A l’origine, le mot tian n’est pas une recette mais plutôt un ustensile de cuisine qui vient du grec  » têganon  » qui signifie plat en terre, et c’est avec le temps que les méditerranéens en ont fait un plat typique. Le « tian » donne « tajine » en berbère, qui signifie « plat », « mets » . Le tian est en quelque sorte le « plat » de référence de tout le bassin méditerranéen.

Il y a mille façons de composer son tian, vous trouverez ici une recette estivale, agrémentée de petites astuces, pour réussir un tian digne de ce nom !

tian

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 belle aubergine
  • 2 jolies courgettes
  • 4 tomates charnues
  • 1 poivron rouge
  • 3 cas de thym séché
  • Huile d’olive extra vierge bio
  • 1 tête d’ail
  • Sel & poivre
  • 1 plat à tian c’est à dire en terre cuite peu profond (comme pour les gratins)
  • 1 boule de mozzarella en supplément !

Tranchez en 2 votre tête d’ail et à l’aide d’une demie tête frottez assidûment tous les rebords et le fond du plat en terre cuite, pour que les légumes goûtent l’ail avec amour.

Lavez puis coupez l’aubergine et les courgettes en fines rondelles de 5 millimètres, les tomates & le poivron en rondelles un peu plus épaisses (la cuisson est plus courte !) et aspergez d’huile d’olive vos légumes, salez & poivrez.

Dans le plat alignez en rang d’oignons vos légumes & glissez y quelques gousses d’ail préalablement écrasées avec le manche de votre couteau, l’ail délivrera son arôme (et pensez à ôter le germe vert si votre ail est un peu vieux !).

Parsemez tous les légumes de thym & finissez par quelques filets d’huile d’olive pour éviter qu’ils ne brunissent trop vite pendant la cuisson. Veillez donc à ce qu’ils soient tous bien badigeonnés.

Vous pouvez agrémenter votre tian avec de la mozzarella par exemple, il vous suffira d’y glisser de fines tranches.

Enfournez pour 1 heure à 180° , le tian est prêt lorsque les aubergines sont fondantes.

Carpaccio de tomates ensoleillées.

jolie assiette tomates

Voici un carpaccio de tomates le plus simplissime, mais si bon qu’il fallait que je le mette sur le blog, rien que pour vous y faire penser !

Pour cette recette, préférez la variété des tomates anciennes, qui offre une palette de couleurs merveilleuses. Orange, rouge, jaune, vert, même rose !

tomates de près

Pour 2 personnes :

Ingrédients : 

  • 3 tomates rouges
  • 2 tomates vertes
  • 2 tomates jaunes-oranges
  • 5 petites tomates de toutes les couleurs
  • Huile d’olive
  • Sel de Guérande
  • Basilic en fleur et feuilles.

Recette :

Coupez finement & délicatement toutes les tomates en rondelles. Les petites juste en deux. Dans un plat, versez quelques filets d’huile d’olive & saupoudrez de sel. Faîtes en sorte que chaque face de chaque tomate soit embaumée.

Dans votre assiette choisie avec soin, dressez joliment vos rondelles, terminez avec les demies tomates cerises. Agrémentez de feuilles & fleurs de basilic pour l’accord aromatique, dégustez à température ambiante, pour que les goûts & senteurs soient les plus vrais.

assiette avec ffeuillejpg

Tarte rhubarbe, chèvre, miel & thym.

1

2

La rhubarbe qui pointe le bout de son nez : ça y est le printemps est installé!

Cette phrase pourrait très bien être un de mes dictons préférés!

Cette plante avec ses larges feuilles et ses tiges acidulées est apparue près de 3000 ans avant notre ère en Chine. Elle était très prisée pour ses vertues médicinales.

En effet en plus d’être très peu calorique (12 klcal pour 100g !) la rhubarbe est la boss des fibres : ses fibres solubles s’occupent de traquer notre mauvais cholestérol sanguin, tandis que ses vitamines K et C et son calcium fournissent l’énergie.

C’est au retour d’un voyage de Marco Polo que cette plante fut introduite en Europe. Mais ce n’est qu’à partir du 17ème siècle qu’on commença enfin à la cuisiner!

Aujourd’hui la rhubarbe est reine de nombreux jardins français !
Délicieuse en crumble, en tarte ou en compote, j’avais à coeur de vous présenter la rhubarbe sous sa forme salée. Ou plutôt, sucrée-salée. J’espère que cela vous plaira !

34

Budget: 8euros.

Temps: 2 heures max.

Ce qu’il vous faut:

  • Un moule à tarte
  • Un économe
  • 200g de farine de blé
  • 100g de beurre demi-sel
  • 4cl d’eau à température ambiante
  • 3 grosses tiges de rhubarbe
  • 1 bûche de chèvre
  • 1 chèvre très frais type chavroux
  • 2 cuillères à soupe de miel de fleurs sauvages ou de thym
  • 2 pincées de thym en poudre

5

  • La pâte brisée:

Faîtes ramollir votre beurre jusqu’à ce qu’il soit extrêmement mou. Puis incorporez le à votre farine et sablez la pâte. Ajoutez l’eau puis malaxez, fraisez, travaillez la pâte afin d’obtenir une belle boule bien ronde. Mettez la au frais dans un papier film pendant 1 heure.

  • Cuisson à blanc:

Préchauffez votre four à 200°C.

Au bout d’une heure, abaissez votre pâte et garnissez le moule à tarte. Faîtes des pics à la fourchette, puis posez sur du papier cuisson des haricots ou des pois de cuisson, afin que la pâte ne gonfle pas lors de la cuisson à blanc. ENFOURNEZ POUR 20 minutes. Au bout de ce temps, retirer le papier cuisson et les pois pour cuire le fond de la tarte. Laissez cuire environ 7 minutes.

  • Préparation de l’appareil:

Lavez votre rhubarbe et coupez les extrémités abîmées. Inutile de vous plier en 4 pour retirer les fibres dans cette recette, ça ne sert à rien !

Munis de votre économe, partez de l’extrémité de la rhubarbe et pelez la en essayant d’obtenir des lamelles qui se tiennent. Un peu quand on fait des tagliatelles XXL de courgette, là c’est des tagliatelles extra larges de rhubarbe ! Superposez les dans une assiette pour ne pas les abîmer.

Une fois la pâte de votre tarte cuite à blanc, laissez refroidir hors du four pendant que vous préparerez le fromage !

Pour le fromage, rien de plus simple, il suffit de couper en tranches dans la longueur la bûche de chèvre. Faîtes le plus de tranches que vous pouvez, mais au minimum 6.

  • Assemblage:

Tartinez le fond de votre tarte de chèvre très frais. Puis disposez en soleil les tranches de bûche. Faîtes ensuite couler des filets de miels sur votre fromage et saupoudrez de thym.

ATTENTION voici maintenant l’étape la plus délicate : il s’agit d’agencer le plus esthétiquement possible les fines lamelles de rhubarbe. Sur la photo vous pouvez voir que j’ai arrangé ma rhubarbe en soleil. Vous pouvez aussi si vous avez un moule rectangulaire les couper et les aligner. Comme vous voulez !

Une fois cette opération réalisée, enfournez pour environ 20/25 minutes à 180°C, de manière à ce que le fromage fonde et la rhubarbe rencontre le miel.

Si votre rhubarbe commence à attraper un coup de soleil, couvrez vite avec une feuille de papier cuisson!

Testez et dîtes moi si la rhubarbe en sucré-salé était une bonne idée 🙂

67

Cookies au chocolat !

Recette pour environ 30 cookies.

Temps de préparation : 30 minutes + 1 NUIT :

Budget: 5euros.

Ingrédients et consignes :

Une plaque de chocolat dessert. J’ai pris du chocolat noir, mais des marques de chocolat dessert font aussi des chocolats au lait, praliné, blanc.. “dessert” car il se tiendra mieux lors de la phase de repos et au four.

Cassez en petits dés les morceaux de chocolat.

Dans un premier saladier qu’on appellera « sec »:

2 + 1/4 de mug de farine de riz semi complète (ou de blé pour les tolérants au gluten)
1 cuillère à café (cac) de bicarbonate
1 + 1/2 cac de maïzena
1/2 cac de sel

Dans un autre petit saladier nommé « humide »: Mélangez soigneusement:

3/4 de mug de morceaux de beurre mou
1 mug de sucre roux
1 oeuf + 1 jaune d’oeuf bio
1 cac d’extrait de vanille ou 2 si vous adorez la vanille. 

Versez l’humide dans le sec, mélangez, incorporez doucement tous les ingrédients.

Rajoutez les morceaux de chocolat réservés juste avant. Mélangez tous les ingrédients, jusqu’à ce qu’ils soient bien amalgamés entre eux. A ce stade, roulez la pâte en un long boudin d’environ 4cm de hauteur. Il sera plus facile de couper les cookies pour les mettre à cuire.

Placez au frigo avec un torchon dessus, pendant au moins une nuit. Le beurre durcira, la pâte sera moins élastique. Le repos est OBLIGATOIRE.

Le lendemain faîtes chauffer votre four à 180°. Placer une feuille de papier cuisson sur une plaque à patisserie. Et coupez vos cookies à l’aide d’un bon couteau. Espacez les bien sur la plaque à pâtisserie car ils vont un peu s’étaler. Une fois la première tournée enfournée, n’oubliez pas de remettre le boudin au frais.

ENFOURNEZ pendant 10 min.

ATTENTION :Les fours étant tous différents, la première fournée sera une sorte de test, une fois les cookies sortis du four, regardez en dessous du cookie, si c’est un peu trop brun, réduisez à 175° C ou d’une minute de temps.

Une fois sortis du four, laissez les refroidir sur une grille. Ils peuvent sembler mous, mais ils durciront au contact de l’air ambiant.

Pour plus d’efficacité et moins d’énergie consommée, pendant que vos cookies cuisent, dans une assiette préparez dors et déjà la fournée suivante, placez la au frigo pendant que les cookies cuisent. N’oubliez pas de laisser au frigo votre pâte quand vous ne vous en servez pas.

Conservation:

Les cookies se conservent dans des boîtes hermétiques, je les enveloppe aussi dans des petits tissus, ainsi je peux les garder au moins une semaine. Mais ils sont si bons qu’ils ne durent jamais bien longtemps !