Muffins vin blanc & poires.

2

En ce début d’automne, on a envie de douceurs régressives.

Un muffin moelleux, léger, sucré et parfumé fera parfaitement l’affaire. L’idée du vin blanc paraît osée de prime abord, mais quand vous l’aurez goûté, vous comprendrez. Je ne sais pas pourquoi j’ai tant attendu pour vous parler de cette pâtisserie, car franchement sans me vanter, c’est une tuerie. J’avais découvert cette idée chez une amie, il y a longtemps. Il est temps de la partager ici avec vous.

Les poires s’associent joliment au vin blanc, doux & sucré.

3

Temps de préparation :20 minutes + cuisson : 10 min.

Ingrédients pour environ 20 muffins ou un gros gâteau:

  • 3 verres de farine de blé T65 à 80
  • 1 + 3/4 de verre de sucre blond
  • 1 paquet de levure chimique
  • 1 verre d’huile (olive, ou colza, tournesol.. vous pouvez faire des mélanges!)
  • 1 verre de vin blanc (pour apéritif ou dessert, moi j’ai pris du Jurançon doux et fruité 2012 AOC)
  • 5 oeufs
  • 2 poires (conférences) (+ un peu de jus de citron)

Préchauffez votre four thermostat 6 : 180°C.

Taillez en brunoise (mini cubes) les poires, et faîtes avec les longueurs du milieu de petits bâtonnets (voir sur la photo).

Versez dans un saladier la farine tamisée avec la levure, une pincée de sel & le sucre. Mélangez.

Versez l’huile et le vin ainsi que les 5 JAUNES d’oeufs. Mélangez le tout pour obtenir une pâte.

Enfin, battez les blancs en neiges et ajoutez les à la préparation, voluptueusement, jusqu’à dissoudre les petits points blancs.

Dans chaque caissette à muffins, disposez  au fond quelques dés de poires puis versez la préparation jusqu’au rebord du moule.

Enfournez pendant 10 minutes. Au bout de 3 minutes, déposez 1 ou 2 bâtonnets en haut des muffins.

Vous pouvez aussi le faire en gros gâteau, dans ce cas prévoyez un grand moule, car il y a beaucoup d’appareil et le gâteau gonfle. Le temps de cuisson sera d’environ 45/50min.

Quelques graines de grenades pour le côté fraîcheur avant de servir.

6 4

L’indétrônable tarte à l’oignon.

7 6

Cette semaine je vous écris ma recette de Tarte à l’oignon. Enfin non, plus exactement c’est la recette de ma douce marraine lyonnaise, que je chérie (ma marraine ET la recette) depuis toujours et au fur & à mesure du temps j’y ai ajouté ma touche personnelle.

Pas d’histoire ou de note nutritionnelle aujourd’hui, simplement une recette authentique, avec des produits naturels et un vrai goût de tarte à l’oignon, oignons qui ont cuit au contact des lardons fumés & herbes parfumés.

Une tarte réconfortante en ces premiers jours de frimas. 

2

Temps : 20 min + 45min de cuisson.

Budget : 7 euros.

Pour cette tarte il vous faudra :

  • 150g de farine de blé
  • 75g de beurre
  • 2 pincées de sel (à diluer dans l’eau).
  • 3cl d’eau
  • 1 petit oeuf
  • 200g de lardons de poitrine fumée
  • 500g d’oignons jaunes
  • 2 oeufs
  • 20cl de crème fraîche épaisse
  • muscade, sel & poivre
  • 1 feuille de laurier & deux brins de thym
  • Quelques graines de courge

La pâte brisée : 

Mélangez puis sablez la farine avec le beurre puis creusez un puits et versez y l’oeuf, l’eau & le sel. Mélangez le tout jusqu’à l’obtention d’une pâte. Si elle colle rajoutez un peu de farine. Veillez bien à ne pas trop la malaxer, car elle deviendrait molle & élastique. Réservez une heure au frigo.

L’appareil : 

Allumez votre four à 180°C.

Colorez dans une poêle avec un chouia d’huile d’olive les lardons. Débarrassez et faîtes suer les oignons dans la graisses des lardons avec la feuille de laurier. Les oignons doivent prendre des couleurs mais ne pas brunir. Une fois cette étape respectée, rajoutez les lardons dans la poêle et mélangez le tout à feu doux pendant 3 minutes.

Dans un saladier, réunissez œufs, crème et épices. Battez le tout légèrement.

Abaissez votre pâte, piquez là, et déposez homogènement le mélange oignon-lardon (en ôtant bien la feuille de laurier) sur la pâte. Versez enfin votre appareil liquide, de façon à ce que chaque parcelle vide de la tarte soit remplie.

Parsemez de graines de courge. Enfournez pendant 45 minutes.

Dégustez avec une bonne salade verte. Cette tarte se conserve très bien pendant 3/4 jours.

8 5

Raw cake à la betterave.

1bis

Depuis cet été je teste un nouveau genre de gâteau, le raw cake ou le gâteau cru. Un gâteau sans cuisson, auquel j’ai décidé qu’il n’y aurait ni lactose,  ni mauvais sucre (saccharose glucose), oeuf, farine, gluten, bref on pourrait se demander comment ce gâteau fait pour exister !

Eh bien mes amis c’est grâce à la noix de cajou & à l’huile végétale de coco !

L’huile de noix de coco est une huile légèrement parfumée, très riche en acide laurique (50%), cet acide gras présent dans le lait maternel ! Ainsi cette huile est un puissant antifongique, antibactérien, et antilevure naturel. De plus, c’est un acide gras, certes, mais aux chaines de carbones courtes donc un acide gras qui se digère très bien, qui n’est pas stocké mais au contraire constitue une énergie disponible immédiatement.

Cette huile est solide à température ambiante mais après avoir été liquéfiée et incorporée à une préparation culinaire elle se rigidifie et permet aux gâteaux d’avoir une tenue impeccable, sans avoir recours à de la farine, de la gélatine ou de l’agar agar, tous ces ingrédients où il faut monter fortement en température pour obtenir un résultat similaire. (Elle fait aussi des miracles sur les cheveux.. mais c’est un autre sujet ! ).

Le mouvement « RAW FOOD » ? C’est un moyen de garder au maximum les propriétés nutritionnelles et bienfaitrices des ingrédients utilisés. Car quand on cuit un aliment à plus de 45°C celui ci perd presque tous ses enzymes naturels qui nous apportaient les vitamines nécessaires à notre journée. En fait on perd les meilleures propriétés des fruits et légumes en les mangeant cuits.

Mangez sauvage, sublimez les produits.

Je ne suis pas une crudivore invétérée, mais je trouve qu’il est nécessaire de manger des aliments crus, pour préserver toutes ces belles vitamines et aussi pour renforcer notre tube digestif, car plus on mange cuit, plus le tube digestif se fait à l’idée qu’il n’a pas beaucoup de travail à fournir pour digérer la nourriture, alors il deviendra faible et on aura plus d’acidité, de risques de brûlure et moins on transformera en énergie ce que l’on mange… et alors on stockera dans les poignets d’amour … voilà voilà !

Bref, n’hésitez pas à sous cuire vos légumes avec vos féculents par exemple, ou à mettre des légumes crus dans vos grandes salades 🙂

Enfin, un petit mot sur la noix de cajou, une des oléagineuse les plus répandues sur la planète ! Très riche en minéraux, cuivre et magnésium, cette noix ne contient pas de « mauvais » cholestérol malgré une teneur en graisse. Les graisses de la noix de cajou sont des graisses oléiques (comme l’huile d’olive) et sont considérées comme de bonnes graisses, car monoinsaturées  (oméga 9) donc ce gâteau n’est pas « gras », vous pouvez en manger sans culpabiliser hihi et même améliorer votre « bon » cholestérol, baisser votre sensibilité à l’insuline et à l’hypertension.

1

Voici la recette, lentement élaborée par mes soins ❤

Ingrédients :

  • 1 mug de figues sèches
  • 1/2 mug d’amandes
  • 2 mug de noix de cajoux
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 2 cuillères à soupe de sirop d’agave
  • 5 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 2 betteraves cuites lentement à l’eau

Vous avez besoin : d’un mixeur ! Le plus performant possible & un cercle à pâtisserie sans fond.

LA VEILLE AU SOIR : faîtes tremper dans un saladier rempli d’eau vos noix de cajou et dans un autre bol vos amandes.      

POURQUOI ? Les oléagineux (plantes qui contiennent des fruits ou graines riches en matières grasses, comme les amandes, les noix, les graines de tournesol…) contiennent un inhibiteur d’enzyme qui empêche leur bonne digestion. Lorsqu’on les fait tremper, le processus de germination commence et ce problème disparaît lorsque ce processus est enclenché. Il augmente aussi la quantité de vitamines présentes dans le fruit et le pouvoir d’assimilation des minéraux (magnésium, potassium, calcium, fer, zinc, etc.).

  1. Le lendemain, rincez & mixez finement vos amandes avec les figues. Il faut obtenir une boule de pâte, qui constituera votre base. Étalez là à la main au fond de votre cercle, de façon uniforme. Réservez au frigo.
  2. Dans votre mixeur, placez les noix de cajou (rincées), les betteraves coupées en morceaux et tous les autres ingrédients. Mixez longuement, afin d’obtenir une pâte très fine.
  3. Garnissez votre moule et laissez au frais pendant 2h30 MINIMUM. Le gâteau sera meilleur le lendemain (comme tous les gâteaux généralement je trouve.).
  4. Vous pouvez décorer avec des copeaux de noix de coco.

3